1. Psychose, (Alfred Hitchcock, 1960)

Avec Anthony Perkins, Janet Leigh, Vera Miles

Psychose, c’est la folie d’un homme à l’état pur. Norman Bates a des troubles dissociatifs de l’identité, il se débat entre ses multiples personnalités et Alfred Hitchcock nous plonge dans ce dédale qu’est la psychologique et touche à nos peurs les plus intimes. On est marqué par les changements d’expression et de voix du formidable Anthony Perkins. Un chef-d’œuvre à voir absolument !

2. Orange Mécanique, (Stanley Kubrick, 1972)

Avec Malcolm Mcdowell, Patrick Magee, Adrienne Corri

Orange Mécanique met en scène la folie d’un homme, Alex, dans toute sa splendeur. Il commet des crimes atroces accompagné de sa bande d’amis et c’est sans retenu que Stanley Kubrick filme les actes violents et pervers de cette joyeuse bande. Cependant, la société n’est pas en reste car quoi de mieux que de soigner la folie par la folie ?

3. Vol Au-Dessus D'Un Nid De Coucou, de Milos Forman, 1976

Avec Jack Nicholson, Louise Fletcher

Accusé de viol, McMurphy décide de se faire passer pour fou pour échapper à la prison. Il est alors intégré dans un hopital psychiatrique régi par l’autoritaire Mrs Ratched et dans lequel il essaiera d’insuffler un vent de liberté parmi les autres pensionnaires… à ses risques et périls. Jack Nicholson livre une prestation incroyable dans cette émouvante adaptation du roman de Ken Kesey par Milos Forman, et ses camarades de jeu (Danny DeVito, Will Sampson, Brad Dourif…) ne sont pas en reste. L’un des films les plus réussis des années 1970.

4. Shining, (Stanley Kubrick, 1980)

Avec Jack Nicholson, Shelley Duvall

Shining c’est la rencontre de 2 légendes : d’un côté, Stephen King, le célèbre et talentueux auteur de romans d’horreur ; de l’autre Stanley Kubrick, petit (ou plutôt immense) génie du cinéma américain. Le film raconte l’histoire de Jack Torrance et de sa famille, isolés dans un hôtel perdu au fin fond des Rocheuses. Confondant réalité et hallucinations, Jack perdra peu à peu la raison, engendrant l’inquiétude de son entourage et des spectateurs, tout autant saisis par la chute de Jack que par l’esthétique éblouissante de ce chef-d’œuvre du cinéma.

5. Rain Man, (Barry Levinson, 1988)

 Avec Dustin Hoffman, Tom Cruise

Les retrouvailles de deux frères séparés depuis leur enfance par l’autisme de l’un d’eux. Dustin Hoffman, qui joue l’autiste, y délivre probablement la plus belle performance de sa vie, profondément touchante et sensible. Encensé par la critique à sa sortie, récompensé à de nombreuses reprises, Rain Man est devenu un classique du cinéma américain, consacrant un Dustin Hoffman déjà très grand.

6. Black Swan, (Darren Aronofsky, 2011)

Avec Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis

Nina est une danseuse passionnée. Son obsession pour le rôle du cygne dans le ballet le Lac des cygnes lui fait sans cesse repousser ses limites. Si le cygne blanc lui correspond parfaitement, elle doit lutter pour interpréter le cygne noir. Elle sombre peu à peu dans la paranoïa et les hallucinations…

7. A Dangerous Method, (David Cronenberg, 2011)

Avec Keira Knightley, Michael Fassbender, Viggo Mortensen

En 2009, le réalisateur de Crash et A history of Violence revient avec un casting époustouflant, avec notamment le pénis qui a fini numéro 1 au classement des plus beaux pénis établi par la fantastique Tahani Samiri, celui de Michael Fassbender. L’engin est en effet extrêmement impressionnant. Même si l’on a pas l’occasion de le voir dans toute sa splendeur dans le film, on peut le deviner dans des instants fugaces et cela nous suffit amplement.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *