4 star research paper sat 6 essay examples ib tok essay topics 2015 essay my vision india 2020

(Michael Haneke, 2000)

Âmes sensibles s’abstenir. 

Michael Haneke n’est pas un joyeux drille et il le prouve une fois encore dans La Pianiste, film racontant l’histoire d’Erika Kohut, une professeur de piano viennoise froide (glaçante), triste (pathétique) et en manque d’affection, assujettie à l’emprise d’une mère possessive et à des désirs irrépressibles.

Erika contrôle les moindres aspects de sa vie avec une excessive rigueur, tirant sur le masochisme. Sous l’ascendant d’une mère étouffante, ses rares instants de passion lui viennent de la musique – à laquelle elle a voué sa vie – et de l’assouvissement de son voyeurisme dans des peep-shows licencieux. 

Sa rencontre avec Walter, un jeune élève talentueux et épris d’elle, va peu à peu bousculer ses habitudes et lui laisser entrevoir une issue à sa vie misérable. D’abord aigre à son égard, elle se laisse peu à peu apprivoiser par le pugnace Walter. C’est alors que s’inverse le rapport pervers de subordination qui lie les deux personnages : l’élève devient le maître d’un professeur sans cesse plus fragile et vulnérable, qui s’abandonne à coeur et corps perdus.

Totalement nue et exposée, devenue le jouet malheureux de l’homme qu’elle croyait maitriser, l’héroïne tragique perdue et damnée se résoudra alors à accomplir ce qui lui apparaîtra comme le seul exutoire à son extrême détresse.

Le film s’ouvre sur une scène (plutôt malséante) où le sang coule sur l’émail immaculé et froid d’une baignoire. Cette image, comme un présage à l’acmé du film, résume finalement le destin terrible d’Erika : une femme chez qui les flots fiévreux de la passion ne peuvent que cruellement glisser sur un coeur glacialement hermétique.

Tahani SAMIRI

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *