(Denis Ganssel, 2012)

Après avoir “adapté” La Troisième Vague au cinéma avec un succès discutable, Denis Ganssel choisit un autre sujet passionnant, et qui a de nouveau trait au totalitarisme, le régime russe contemporain.

 

Paul Jensen, un journaliste allemand, part travailler à Moscou pour un tabloïd russe. Il se retrouve rapidement lié à un attentat terroriste perpétré par des activistes Tchetchènes. Les acteurs sont très moyens, et parfois franchement mauvais, la réalisation laisse à désirer et le scénario semble parfois plus que bancal. Beaucoup de raisons de ne pas s’attarder sur ce film donc.

 

Cependant, un élément suffit à transformer ce film raté et à éviter en un film d’un très grand intérêt et dont nous avons beaucoup à apprendre. En effet, la Russie que nous dévoile Denis Ganssel n’est pas le fruit de l’imagination du réalisateur mais bien la Russie telle qu’elle est aujourd’hui, peut-être pas si différente de celle d’il y a 30 ans. Une URSSie (oh pardon inversion du r et du u) corrompue, encore très contrôlée et où la liberté de la presse n’existe toujours pas. Bien entendu, cela reste un film, bien entendu, la Russie a changé. A quel point? Ce film nous donne quelques éléments de réponse extrêmement pertinents.

Alexandre FOURNET

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *