KILLING EVE

Posted by in Séries

PHOEBE WALLER BRIDGE – 2018

Qui n’a jamais rêvé de devenir un tueur à gages aussi glamour que dangereux ? Peut-être que certains curieux ont déjà fait main basse sur l’œuvre littéraire Killing Eve de Luke Jennings, mais peut-être seront-ils ravis de découvrir la version cinématographique sortie en 2018 sur la chaîne américaine BBC America. Pas de panique, elle a vu le jour sur la plateforme de streaming Canal+ à la demande pour les plus grands mordus de thriller. Il faut, dès lors, faire chapeau bas à la talentueuse Phoebe Waller Bridge -scénariste et productrice de la série- qui a su offrir une aventure plus que palpitante dans un esthétique à couper le souffle.

De plus, le choix des actrices est à saluer puisque l’on découvre à l’affiche Sandra Oh – Grey’s Anatomy-, Fiona Shaw – Harry Potter -, mais aussi l’étoile montante Jodie Comer d’ailleurs récompensée par un Emmy Award de la meilleure actrice. Mais un casting ne fait pas tout, alors qu’en est-il du scénario ?

Voilà que l’on plonge dans le quotidien d’Eve Polanski -Sandra Oh- qui travaille pour le MI5, on ne peut dire qu’elle vie d’action et de trépidantes enquêtes puisqu’elle apparaît en totale gueule de bois dès la première scène. Parallèlement à cette vie monotone, on nous dévoile la sulfureuse Villanelle -Jodie Comer- qui se complaît dans sa vie de meurtres et de luxe. Or voilà, comment ces deux femmes peuvent-elles apparaître dans une seule et même série ? Par un meurtre des plus suspects qui vient chambouler ces deux existences contraires.

Ici, on est directement séduit par le côté décalé et maladroit d’Eve Polanski confrontée malgré elle à la dangereuse tueuse à gages qu’est Villanelle. D’abord affectée à la protection d’une future victime de la tueuse, elle se voit emporter dans une tempête qu’elle n’aurait su prédire. Ainsi débute le ballet fougueux et palpitant qui fait de cette série une incontournable de la plateforme Canal+. Une série qui dépeint à merveille deux quotidiens si différents et qui ne résume pas le scénario à la gentille policière devant coffrer la terrible criminelle.

La réalisatrice ne se contente pas de nous charmer dans le décor parisien et londonien, mais nous invite à voyager à travers l’Europe et plus encore. Le premier épisode nous chauffe le cœur dans un décor italien à faire rougir les amateurs de soleil mais nous ramène aussitôt sous la pluie de la grande ville britannique dans un rythme des plus dynamiques grâce à la myriade de musiques présentes pour combler le silence. Et cela tout au long de la première saison et des suivantes.

Alors je vous invite à faire la rencontre de nos deux protagonistes en quête d’action et d’aventure à travers pléthore de situations plus trépidantes les unes que les autres. Une traque qui met le spectateur en haleine et le pousse à dévorer ce thriller féminin sans la moindre modération. Certes, elles ne seront pas seules dans ce jeu du chat et de la souris, le nœud se dénouant avec lenteur au fil des épisodes, mais n’allons pas trop loin dans les explications voulez-vous ? Il ne faudrait pas gâcher la surprise.

Claire WACRENIER.