2014

Peter Nowalk

Série critique dédiée aux personnages de How to get away with murder

Préambule

How to get away with murder est une série américaine ABC lancée en 2014. Elle met en scène les folles aventures d’une professeure de droit pénal (Annalise Keating) et de ses collaborateurs et étudiants. Je vous invite à découvrir les personnages de cette série mortellement addictive !

#1 Michaela Prat 

Michaela Pratt, jeune afro-américaine au passif familial complexe, se démarque parmi les étudiants de la classe d’Annalise Keating dès la première saison de la série. Pour quelles raisons ? De l’odieuse diva à la femme de convictions, les facettes de ce personnage ne cessent d’irriter, d’étonner et de charmer le spectateur au cours des six saisons ! Décryptons cela ensemble…

Issue d’une famille adoptive peu aimante, le personnage de Michaela s’est forgé en amont du début de la série. En effet, elle parle souvent des épreuves qu’elle a dû surmonter en tant que femme de couleur et enfant abandonnée pour entrer dans la célèbre université de Middleton. Fiancée à Aiden dans la saison une, elle entretient l’espoir de former un power couple (dans lequel c’est elle qui porte la culotte) et ne cache pas sa volonté de réussir à tout prix. Très vite, la découverte de l’homosexualité refoulée de son fiancé porte un coup dur à notre diva qui refuse toutefois de se laisser abattre (il y a du bon dans s’aimer autant qu’elle le fait). Elle met beaucoup d’énergie à relever les défis de l’exigeante professeure Keating, n’hésitant pas à révéler son caractère prétentieux et emmerdeur. Tout ce qui ne se passe pas comme elle l’entend est sujet de crise de nerf. 

Sélectionnée pour travailler aux côtés de Connor, Laurel, Wes et Asher dans le cabinet d’Annalise, c’est là que les ennuis commencent. Le principe de la série est qu’il y a un ou plusieurs meurtre(s) par saison. C’est grâce aux conséquences de ces événements que le processus de magnification de Michaela Pratt a lieu. 
Son rôle majeur dans les crimes de la première saison la bouleverse et la confronte à des dilemmes moraux et éthiques. Elle est donc obligée de se remettre en question mais reste majoritairement égocentrée jusqu’à la bonne moitié de la saison 2. Les épreuves traversées avec ses amis « imposés » par les péripéties de la série l’adoucissent et l’amènent à user de ses talents non plus pour se faire mousser, mais pour servir un collectif et parfois – au travers des cas traités dans le cadre de ses études – des causes nobles (défense de clients à la situation fragile). Ses vieilles habitudes de connasse reviennent parfois pendant la série, cependant, la bonification de son caractère est si flagrante qu’on trouve cela plutôt mignon que pénible.

Si vous souhaitez assister à la naissance d’une « black Queen » et bien plus, je vous conseille vivement de visionner la fabuleuse série qu’est Murder !

 

#2 Asher Millstone

Après une première critique personnage dédiée à la série How to get away with murder, nous revoilà pour décrypter un nouveau membre de ce groupe…mortel !

 

 

Grand enfant dont la finesse laisse à désirer, Asher vient d’une famille conservatrice aisée. S’il a l’air d’un « gosse de riche » qu’il faudrait recadrer en début de série, sa personnalité se nuance au fil des saisons. Heureusement, il n’en perdra pas son humour décapant : ses blagues et interventions gênantes sont innombrables et il apporte souvent de la légèreté dans les scènes les plus lugubres de la série.

Son père, William Millstone, est un juge renommé. Cela joue un rôle important dans la vocation d’Asher pour ses études de droit. Pendant la saison 2, un scandale éclate sur des malversations perpétrées par Millstone père durant sa carrière. La révélation de cette affaire au grand public mène ce dernier au suicide, événement qui bouleverse le tempérament d’Asher. En effet, cet épisode divise la famille du jeune homme qui s’est retourné contre les siens pour se ranger du côté de la justice. Sa mère et sa sœur le tiennent pour responsable de la mort de son père.

S’il ne peut plus compter sur sa famille, Asher est bien entouré par la bande d’Annalise Keating*, surnommée les « Keating 5 ». Meilleur ami de Connor Walsh*, il emménage avec lui, Michaela* et Laurel* dans la saison 5. En début de série, il séduit Bonnie, l’éternel bras droit d’Annalise. Leur relation est d’abord gardée secrète avant d’être officialisée. Si celle-ci ne dure pas (j’arrête le spoil en ne révélant pas les raisons de la séparation), les deux personnages garderont une proximité particulière.

Asher prend de l’importance dans la saison 3 alors que les « Keating 5 » sont en plein tumulte. Il devient le petit ami de Michaela qui restera l’amour de sa vie avec, bien entendu, beaucoup de hauts et de bas que je vous invite à découvrir dans la série. Alors qu’il est écarté du cabinet d’Annalise, les ultimes saisons révèlent un Asher plus sombre. Il est engagé en tant qu’assistant au Bureau du Procureur, (Robert Miller) qui jouera un rôle décisif dans l’affaire Keating. Entre compromission et désir de justice, Asher est confronté aux situations les plus cornéliennes. Quelles en seront les issues ? Regardez How to get away with murder pour le découvrir !

Pour finir, un petit florilège qui dépeint la riche personnalité d’Asher Millstone :

https://www.youtube.com/watch?v=138hOsV8EGw. Régalez-vous !

*Glossaire sur les personnages évoqués dans la critique :

Annalise Keating : L’avocate que tout le monde redoute, admire et jalouse à Philadelphie. Elle est responsable du cours de droit pénal à l’université de Middleton où étudie Asher Millstone. Chaque année, elle engage une poignée d’élèves pour travailler avec elle dans son cabinet. C’est l’élément déclencheur des péripéties de la série.

Connor Walsh, Michaela (objet de la première critique dédiée aux personnages de cette série) et Laurel sont tous trois membres du groupe d’élèves admis au cabinet d’Annalise dans la première saison et ils forment le groupe des « Keating 5 » avec Asher et Wes Gibbins. 

Alix SPARKS

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *