Retour à Zombieland

Posted by in Non classé

Ruben Fleischer – 2019

Les aventures des sympathiques survivants de Zombieland sont de retour ! Après le grand succès du premier film en 2009 qui introduisait au grand public l’univers de la comédie horrifique, Ruben Fleischer revient avec la même recette pour nous développer un peu plus son univers déjanté et sanglant. L’histoire se focalise une nouvelle fois sur nos amis Tallahassee, Colombus, Witchita et LittleRock 10 ans après leur rencontre. Le monde et les zombies semblent avoir évolué créant de nouveaux types de morts-vivants, de dangers et d’enjeux. Nos héros suivent alors leur train de vie de survivalistes nonchalants en s’étant installés ben confortablement à la Maison Blanche. Seulement voilà, cette routine pousse les deux sœurs à se désolidariser une nouvelle fois du petit groupe, incitant notre cowboy exterminateur de zombie et son fidèle sidekick névrosé à repartir explorer le monde nous permettant de faire la connaissance de nouveaux personnages hauts en couleur (c’est le cas de le dire) et de nouveaux lieux.

Autant être franc, le scénario n’est pas ce qui vous a fait venir, et ce n’est pas non plus ce qui apportera au film un oscar. La trame est cousue de fil blanc et jonchée d’incohérences plus ou moins visibles ; et les personnages sont encore plus caricaturaux que lors du premier volet. Mais maintenant que tout cela a été dit, clairement peu importe. Le film est très divertissant, drôle du début à la fin, enchainant blagues lourdes mais souvent bien pensées et efficaces, Retour à Zombieland semble nous inciter pendant 1h30 à nous revêtir de notre 3000e degré et de relativiser tout ce qu’on nous montre pour nous plonger à corps perdu dans cet univers loufoque et parfois absurde. Ce ton décalé permet même au réalisateur de tacler assez intelligemment (pour une comédie sur des zombies) notre société et de porter un message que l’on sent sincère sur la famille et la confiance. On peut noter au passage que la bande son est encore une fois d’une très grande qualité et plutôt bien utilisée, que les effets sont (comme dans le premier) tout à fait convaincants et même jouissifs pour les amateurs de gore, et que la gestion du cadrage et de la lumière, bien que simple et même parfois convenue, fonctionne et joue même avec cette prévisibilité pour ajouter un degré à cette prise de recul quant à l’histoire racontée.

En somme, vous ne le verrez pas pour être transcendé intellectuellement, mais bien pour vous marrer un bon coup, vous amuser à retrouver toutes les références et tacles à notre société (ainsi que les placement de produit plutôt malins) , et pour suivre une nouvelle fois ces personnages très attachant dans ce monde dévasté qu’est Zombieland. Alors je vous le dis, foncez-y, rien que pour la scène post-crédit qui est absolument géniale !

Thomas Lehmann 13/01/2020