Captain Fantastic

Posted by in Films

(Matt Ross, 2016)

Ce capitaine fantastique c’est Ben, joué par Viggo Mortensen. Ben élève ses 6 enfants en autarcie, au cœur de la forêt, au Nord-Ouest des Etats Unis. Il leur apprend tout lui-même : se repérer, trouver des plantes comestibles, chasser, faire de l’escalade, de la musique mais aussi lire, avoir un recul critique sur les choses, connaître la politique, l’histoire, la philosophie, parler de multiples langues. Il ne leur ment jamais et parle à chacun comme à des adultes intelligents.

Ben et sa femme Leslie ont refusé d’élever leurs enfants dans la société américaine de surconsommation à laquelle ils n’adhèrent pas. Leur projet en s’isolant du reste du monde était d’enseigner leurs propres valeurs, de se créer un paradis humaniste et minimaliste. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, le paradis n’est pas toujours éternel.  Au point de départ du film, la mère de la famille est à l’hôpital. Sa mort va être lourde de conséquences pour cette famille marginale, conduite par la force des choses à se confronter à la « vraie vie ».

A quel point peut-on vivre à l’écart de la civilisation ? Quelles valeurs voulez-vous transmettre à vos enfants ? Nos enfants peuvent-ils avoir une vision du monde radicalement différente de la nôtre ? Ce sont des exemples de toutes les questions que ce film soulève dans votre fort intérieur. Jamais un film n’aura autant remis en question ma façon de penser. La plupart des jeunes de notre génération qui sont un tant soit peu sensibilisé à l’écologie, savent que la société de surconsommation est structurellement incompatible avec la préservation de l’environnement. Et pourtant parmi nous qui met ses pensées en actes ? Qui va s’empêcher d’acheter une nouvelle paire de Nike même en sachant tous les problèmes éthiques que leur production pose ? Peu de gens, et c’est parfaitement compréhensible.

Captain Fantastic n’est pas un film culpabilisant, c’est une histoire incroyablement touchante et qui dans le même temps vous donnera matière à réfléchir et potentiellement à agir.

Anna Sadowski