Neon Genesis Evangelion

Posted by in Séries

Le meilleur animé de tous les temps. Voilà comment est souvent sobrement présentée l’œuvre d’aujourd’hui, j’ai nommé Neon Genesis Evangelion (1995-1996), appelé couramment Evangelion, d’Hideaki Anno. Des personnages complexes, des thèmes rarement traités auparavant dans le monde de l’animation japonaise et un opening ultra culte ont, parmi d’autres raisons encore, permis de rendre cet animé un cador et une référence du genre. Je ne vais pas ici essayer de vous expliquer le pourquoi de ce phénomène mais vais juste vous donner mon avis sur cette œuvre. Attention néanmoins je préviens les gens ayant déjà vu la série, je ne pourrais pas être exhaustif ou même clairement expliquer ce qu’est Evangelion à cause de sa trop grande complexité. Des gens essayent aujourd’hui encore plus de 20 ans après de donner du sens à ce récit, ce n’est pas moi qui vais me targuer d’y arriver.

Résultat de recherche d'images pour "neon genesis evangelion"
La trop grande complexité du récit justement, est le défaut qu’on donne majoritairement à Evangelion. Pourtant il se présente d’abord comme un shonen classique : dans un monde post-apocalyptique des monstres géants appelés « Anges » attaquent les dernières villes du monde. Pour les stopper l’humanité a mis en place des « Eva », sortes de robots géants (ou méchas) pilotés par des enfants. On suit les péripéties de l’un d’entre eux, Shinji Ikari, un garçon manquant de confiance en soi qui va au fur et à mesure faire la rencontre de plusieurs personnages. Le pitch fait écho aux « grands » du genre (Dragon Ball, One Piece, Naruto…) d’un jeune enfant devant faire face à des péripéties pour grandir et évoluer. Même si c’est effectivement le cas le récit va très vite se démarquer dans son ton beaucoup plus sombre d’abord, ainsi qu’une histoire beaucoup plus complexe voir une non-histoire. En effet plus l’animé avance plus on perd ses repères, moins on ne comprend et plus on ressent. A propos deux écoles s’affrontent sur ce sujet, certains pensent qu’il ne faut pas chercher du sens à Evangelion (parfois l’animé part beaucoup dans l’expérimental) mais plutôt vivre l’animé comme une expérience sensorielle alors que d’autres cherchent encore aujourd’hui à coller les morceaux, à comprendre ce qu’ils ont devant les yeux. Dans tous les cas l’œuvre ne va pas vous prendre par la main.

Résultat de recherche d'images pour "neon genesis evangelion"
Ce qui est sûr en revanche c’est qu’Evangelion en a des choses à vous dire tellement il brasse des genres. Beaucoup de thèmes, de métaphores et de visions se confrontent dans l’œuvre que je résumerais (très vulgairement) par « Une suite à l’Evangile (la Bible quoi) à travers une adaptation japonaise des écrits de Freud où dépression, fantasme, sexualité et suicide se rencontrent… avec des gros robots ». Cela fait étrange de voir un animé de cette envergure et de cette profondeur avec les animés majeurs que nous avons de nos jours (je ne dis pas qu’ils sont mauvais, je dis juste qu’ils font beaucoup plus entertainment). L’animé fait donc très « adulte » dans son fond (même si selon moi son message est universel) et cache derrière une histoire enfantine de vraies représentations de traumatismes. La première comparaison que j’ai en tête est Requiem for a Dream, on en est vraiment là côté impact émotionnel. Oui l’animé choque, il est dur souvent mais émeut. Son caractère religieux comme philosophique le rend transcendantale, d’où la volonté de certains à ne pas chercher le comprendre.

Enfin Evangelion est beau, un peu trop même si j’ai compris. Je dois forcément en parler pour éviter que vous bloquiez à un passage précis. En effet son créateur n’a plus eu le budget pour finir correctement l’animé et a du le conclure par deux épisodes encore plus expérimentaux qui vous ferrons conclure que vous n’avez vraiment rien compris à l’histoire (ce qui n’est pas si important rappelez vous plus haut). Néanmoins un film est sorti par la suite,  The End of Evangelion, remplaçant ces deux épisodes, où Hideaki Anno a pu avoir un plein budget. Un très beau film que je vous conseille, la série et lui sont sur Netflix, foncez.

Exceptionnellement je vous rajoute la vidéo de l’opening en plus de la bande d’annonce de l’animé, il le mérite bien.

Cédric Amuat