The Beauty Inside

Posted by in Films

(Baek Jong-yeol, 2015)

Inspiré de la mini-série américaine du même nom réalisée par Drake Doremus en 2012, The Beauty Inside est un film sud-coréen qui nous raconte l’histoire de Woo Jin, un jeune homme au secret particulier. En effet, chaque matin, ce dernier se retrouve dans un corps différent allant du jeune enfant à la vieille dame. Il peut changer d’âge, de sexe et aussi de nationalité. Woo Jin vit alors au jour le jour en s’adaptant à ce corps en constante transformation, cependant cette vie change brutalement avec la rencontre de la belle Yi Soo pour qui il a le coup de foudre.

The beauty Inside inscrit le fantastique dans la relation afin d’aborder les problèmes du quotidien, des rapports avec les autres à travers le secret de notre héros : comment peut-il construire une relation alors qu’il est physiquement méconnaissable ? Est-ce vraiment que l’intérieur qui compte ?

Un des premiers critères de choix de visionnage de The Beauty Inside est tout simplement le fait que Woo Jin est interprété par une multitude d’acteurs c’est-à-dire 123 acteurs dont les noms sont plus ou moins connus. Cela captive le spectateur, il ne peut s’ennuyer d’un seul et même acteur. Cependant, la prestation des acteurs interprétant notre héros est très importante parce qu’ils doivent parvenir à le faire vivre comme une seule et même personne. Finalement, les talents des acteurs permettent au spectateur de reconnaître Woo Jin à chaque apparition, avec bien-sûr une narration qui aide tout le long du film.

On retrouve dans ce film Park Seo-joon (Midnight Runners, What’s Wrong with Secretary Kim) qui joue un des moments importants soit celui où il aborde Yi Soo pour la séduire. Parmi les autres temps forts du film, on peut noter l’échange rempli d’émotions avec Yoo Yeon-seol (Mr. Sunshine, A Monster Boy, A Werewolf Boy) qui a un des rôles les plus importants puisqu’il est le narrateur du film, et également celui de la conversation touchante avec l’actrice japonaise Juri Ueno (Nodame Cantabile). Outre ces moments déterminants, on a l’intervention de Lee Jin-wook (Miss Granny, The Target, Voice 2) comme idéal masculin pour une soirée, l’apparition de Seo Kang-joon (Are you human too ?, Cheese in the Trap), de Lee Hyun-woo (Secretly Greatly, The Con Artists, Northern Limit Line) et également celle de Lee Dong-wook (Guardian: The Lonely and Great God, Hotel King). Ces acteurs populaires et séduisants en Corée du Sud ont fait le succès du film. Mais il ne faut pas oublier les interventions amusantes de Park Shin-hye (You’re Beautiful, The Heirs), Kim Hee-won (The Man from Nowhere, The Merciless) et du petit Yoo Jae-sang par exemple.

Le film a réussi à faire de bonnes transitions entre les différents corps de Woo Jin, en réalité chaque passage nous montre un moment soit touchant soit drôle en fonction de la personnalité du jour. Le problème du héros est très bien utilisé, tant pour montrer la difficulté de vivre comme cela qu’en instrument comique.

Yi soo quant à elle, est jouée par une seule et même personne Han Hyo-joo (W, Cold Eyes, Illang : The Wolf Brigade) ce qui donne une certaine stabilité au film à travers tous les autres acteurs. Elle interprète à merveille un personnage éperdument amoureux mais aussi un personnage humain qui peut souffrir de cet amour. Ce qui est intéressant à remarquer est que contrairement au physique de Woo Jin qui change continuellement d’un jour à l’autre, c’est l’intérieur de Yi Soo qui est en constant mouvement par ses peurs et ses indécisions.

Au niveau de la musique, elle reste discrète et très douce ce qui va de pair avec la douceur de l’histoire.

L’histoire en elle-même est très touchante et mignonne, on retrouve une très belle morale qui reste assez évidente mais importante dans la vie de tous les jours. On peut dire que c’est une belle réussite pour la première réalisation de Baek Jong-yeol, mais que ce succès n’est pas forcément dû à l’histoire atypique mais plutôt à la grande liste d’acteurs qui jouent Woo Jin. Par ailleurs, le succès de The Beauty Inside a donné naissance à la série du même nom actuellement sur les écrans en Corée du Sud qui rencontre également une grande popularité. 

Aurélie GIRARD