Swiss Army Man

Posted by in Films

(Dan Kwan, Daniel Scheinert, 2016)

Tâche difficile que d’aborder un film aussi étrange que Swiss Army Man. En effet son pitch pour le moins original et l’étrange sensation qu’il procure au visionnage pourrait te pousser, lecteur, à passer à côté de ce petit bijou filmographique. Car oui tu l’auras compris ce film vaut clairement la « peine » d’être vu et j’espère t’en convaincre à travers ces lignes. Au pire vas-y pour Daniel Radcliffe (aka. Harry Potter), lui-même le considère comme son meilleur film.

Swiss Army Man est réalisé par Dan Kwan et Daniel Scheinert. Leurs noms ne vous disent probablement rien mais vous les connaissez sans doute déjà pour leur clip totalement barré de Turn Down For What de DJ Snake. Ils réalisent ici une œuvre certes un peu plus intimiste mais tout aussi loufoque. Le pitch ? Echoué sur une île déserte et au point de se pendre, Hank (Paul Dano, qui s’était déjà illustré dans Little Miss Sunshine) va faire la découverte de Manny (Daniel Radcliffe, qu’on ne présente plus) un cadavre. De cette rencontre va naître une folle aventure dont je me réserve de vous en dire plus, retenez juste que vous verserez votre petite larme à la fin.

Les raisons de voir ce film sont multiples et chacun y trouvera son compte. Personnellement ce qui m’a le plus marqué c’est sa photographie. Les différents plans sont beaux, très beaux même et chaque lieu arrive à être sublimé sur la pellicule. Que l’on soit sur une plage ou dans une forêt le film peint une nature vivante et colorée, c’est un petit plaisir pour les yeux. Les musiques, toutes faites uniquement à l’aide de voix, accompagnent la somptuosité des plans et restent dans ce thème naturel.

Cependant, ça flatule beaucoup dans Swiss Army Man. Le cadavre étant en décomposition le film ne compte pas moins de 16 lignes de dialogue de pet (vérifié sur le script), cela crée une vraie rupture avec la beauté de la mise en scène. Certains détesteront la vulgarité, d’autres adoreront l’absurdité qui s’émane de ces scènes, en tout cas ça ne laissera personne indifférent. Mais il ne faut pas croire que le film se limite à ça. Swiss Army Man est en effet un réel « buddy movie » (film de pote) où mélancolie, flatulence et rire font de cette œuvre une comédie unique. Il faut enfin rendre hommage à l’excellent jeu des deux acteurs principaux qui donnent de leur personne tout le long du film, mention spéciale à Daniel Radcliffe, méconnaissable.

Je vous conseille donc vivement d’aller voir ce petit film indépendant qui pour sûr va devenir culte dans quelques années. Il est drôle, original, beau, touchant et ne ressemble à rien d’autre dans son domaine.

Cédric AMUAT