Top 7 des films en huis-clos

Posted by in Top 7

1. 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)

Avec: Henry Fonda, Martin Balsam

Un homme est tué. Douze hommes pris au hasard constituent un jury et devront statuer à l’unanimité sur la culpabilité ou non du prétendu meurtrier, avec les quelques informations qui leur seront fournies par la justice. Un huis clos prenant qui fait réfléchir sur la condition humaine et sur le pouvoir de juger arbitrairement et de décider du sort vital d’un être humain.

2. La Corde (Alfred Hitchcock, 1950)

Avec James Stewart, John Dall

La corde, le premier film tourné en couleur par Alfred Hitchcock, le seul dans lequel on a l’impression que le film est tourné en un seul plan séquence. Un étudiant se fait assassiner par deux de ses camarades, juste avant un dîner organisé en son honneur. Un thriller macabre signé par “le maître du suspens” du cinéma américain.

La Corde

3. Festen (1998, Thomas Vinterberg)

Avec : Thomas Vinterberg, Lars Brygmann, Hennig Moritzen 

Dans la demeure des Klingenfelt, une grande fête se prépare. Toute le monde se réunit pour célébrer les 60 ans d’Helge, le chef de famille, malgré le décès récent de l’une de ses filles. La soirée ne se déroule pourtant pas comme prévu, et dans une atmosphère pesante, les discours promettent leur lot de révélations sur ce père de famille moins parfait qu’il n’y paraît. Thomas Vinterberg nous offre un huis-clos prenant, qui place au premier plan les relations familiales et la difficulté de prise de conscience de certaines vérités.

4. Reservoir Dogs (Quentin Tarantino, 1992)

Avec : Tim Roth, Michael Madsen, Harvey Keitel, Steve Buscemi

Après un braquage raté, des malfaiteurs décident de régler leurs comptes pour deviner qui du groupe les a trahis. A travers son premier film Quentin Tarantino expose déjà sa patte : un réel sens du dialogue, une trame non linéaire et des personnages uniques. En découle un huis clos dépeignant une confrontation violente et sous haute tension.

5. Juste la fin du monde (Xavier Dolan, 2018)

Avec Gaspard Ulliel, Léa Seydoux, Vincent Cassel, Marion Cotillard

Juste la fin du monde, c’est avant tout une histoire de famille. Pas une histoire édulcorée, mais l’histoire d’une famille réelle avec ses tensions, ses frustrations et ses tabous. Les émotions face à ce huis-clos sont fortes, et il ne se passe pas un instant sans que le spectateur soit ému aux larmes par le jeu de Gaspard Ulliel et le talent de Xavier Dolan.

6. Le Dîner de cons (Francis Veber, 1998)

Avec : Thierry Lhermitte, Jacques Villeret

Chaque semaine un groupe d’amis organise un « dîner de cons » pour lequel chacun doit convier un phénomène. Alors que Pierre Brochant pense avoir trouver le « con » parfait en la personne de François Pignon, la soirée précédant le dîner – auquel ne vont finalement pas assister Brochant et Pignon - va très vite tourner à la catastrophe. Dans cette comédie culte, malentendus, présomption d’adultère, bafouillages téléphoniques et autres quiproquos vous maintiendront dans un comique inlassable.

7. Le Prénom (Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte, 2012)

Avec : Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling, Guillaume de Tonquédec, Judith El Zein

Au cours d’un dîner réunissant toute une famille, un membre de cette dernière annonce le nom qu’il souhaite donner à son fils. Cette déclaration plonge toute la famille dans la stupéfaction laissant alors éclater tous les secrets familiaux, les doutes sans oublier les reproches et les problèmes de couples. Le Prénom, est une comédie en huis clos hilarante qui aborde tous les grands sujets à polémique et nous captive jusqu’à la dernière seconde.