Les meilleurs Disney d’animation

Posted by in Top 7

1. Le Roi Lion (1994, Roger Allers, Rob Minkhoff)

En pleine savane, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, fils du roi, Mufasa. Seul Scar, le frère de celui-ci, n’est pas de cet avis puisqu’il convoite le trône. Il réussit alors à faire assassiner Mufasa et faire fuir Simba en le faisant passer pour responsable. Cela lui laisse alors le champ libre pour faire régner la tyrannie sur la savane. Dans le même temps, Simba rencontrera Timon & Pumba avec qui il grandira, jusqu’au jour où il reviendra sur la Terre des Lions. Un grand classique de Disney, vous ne pourrez vous empêcher de chanter Hakuna Matata ou encore L’histoire de la vie.

2. Mulan (1998, Barry Cook et Tony Bancroft)

En Chine, Hua Mulan, fille d’un officier entraînée au combat, décide de tout quitter pour « devenir un homme » : évoluer dans un milieu où seuls les hommes ont une place légitime; l’armée. Après Belle de la Belle et la Bête, Aurore de la Belle au bois dormant, Disney revisite ses princesses, et met en valeur des héroïnes actives, capables de s’approprier des valeurs dites « masculines » : le pouvoir, la force, le combat, l’aventure, la détermination, le courage. Mulan a tout pour être vu (et aimé).

3. Pocahontas (1995, Mike Gabriel, Eric Goldberg)

Alors que les Anglais entament la colonisation de l’Amérique, l’aventurier John Smith et la belle Indienne Pocahontas tombent éperdument amoureux. A l’image de Roméo et Juliette leur amour est menacé par la guerre qui se préparent entre les colons et les indigènes. Réussiront-ils à montrer une voie pacifique ou seront-ils broyés par la marche de l’Histoire ?

3 ans avant Mulan, Disney nous présente une princesse forte et libre qui n’attend pas que son “prince” la sauve et qui défend ses idées au péril de sa vie.

4. Les Aristochats (1970, Wolfgang Reitherman)

Une riche vieille dame décide qu'après sa mort, ses chats Duchesse, Berlioz, Toulouse et Marie hériteront de tout ce qu'elle possède. Mais le majordome, jaloux, décide d'agir et de les kidnapper. Ils sont abandonnés à loin de chez eux, face aux difficultés de la vie. Heureusement, ils font une formidable rencontre en la personne de Thomas O'Malley qui, tout en séduisant Duchesse, leur fait visiter Paris et découvrir la vie nocturne des chats de gouttière.

5. Tarzan (1999, Kevin Lima, Chris Buck)

Livré à lui même dans la jungle, le jeune nourrisson dénommée Tarzan est recueilli par Kala, une femelle gorille dont le bébé a été dévoré par le même Leopard qui a fait de Tarzan un orphelin. Ce dernier grandit alors dans la jungle entouré uniquement de compagnons sauvages jusqu'au jour où il croise la route d'un groupe d'explorateurs. Parmi eux, se trouve une certaine Jane mais aussi bien des menaces pour Tarzan et ceux qui l'ont élevé. Grand succès de Disney, Tarzan a bercé bien des enfances et sera ré-adapté plusieurs fois au cinéma.

6. Le livre de la jungle  (1967, Wolfgang Reitherman)

Inspiré du livre du même nom écrit par  Rudyard Kipling, et paru en 1894, Le livre de la jungle est le 19ème long-métrage d’animation des studios Disney.  On suit l’histoire de Mowgli, un enfant élevé par des loups, qui doit retourner vivre aux côtés des hommes pour échapper à un grand danger : le tigre mangeur d’hommes Shere Khan, qui est de retour dans la jungle. Le jeune Mowgli est accompagné de la sérieuse panthère Bagheera et de l’ours bon vivant  Baloo tout au long de son périple. Véritable classique de l’animation, Le livre de la jungle  ne cessera pas de vous entraîner avec ses musiques cultes ! Parce qu’après tout, il en faut peu pour être heureux !

7. Kuzco, l’empereur mégalo, (Marc Dindal, 2000)

Kuzco (du quechua « qusqu » : nombril) est un jeune empereur aussi capricieux que méprisant. Secondé par la perfide Yzma - qui rêve secrètement de lui ravir le trône -, Kuzco coule des jours paisibles sur ses terres andines. Un jour ce dernier congédie Yzma de manière injustifiée. Folle de rage, elle échafaude un plan pour éliminer Kuzco et régner enfin. Décidée à l'empoisonner, elle transforme par mégarde Kuzco en lama…