Le retour du héros

Posted by in Films

(Laurent Tirard, 2018)

 

A la veille de la guerre contre l’Allemagne et l’Autriche en 1809, le capitaine Neuville (interprété par Jean Dujardin) vient demander la main de la cadette de la famille Beaugrand : Pauline. Son arrivée en grande pompe dès la première scène ne fait que prédire le caractère du personnage : imbu de sa personne, pédant et narcissique. A peine a-t-il demandé la main de sa belle qu’on lui annonce son départ immédiat pour les campagnes napoléoniennes. Il promet alors d’écrire à Pauline tous les jours jusqu’à son retour… chose qu’il ne fait bien évidemment pas.

Pauline sombre alors dans la dépression jusqu’à ce que sa sœur Elisabeth, jouée par Mélanie Laurent, décide de prendre la place du capitaine Neuville et de faire parvenir des lettres à sa sœur, contant les exploits de son courageux et vaillant fiancer. Contre toute attente, Elisabeth prend un malin plaisir à écrire des lettres toutes plus belles les unes que les autres, narrant les exploits fictifs et totalement surréalistes du capitaine. Nous suivons alors les aventures de celui-ci, entre prouesses militaires, voyage en Indes et élevage d’éléphants, Elisabeth ne manque pas d’imagination. Voyant l’ampleur de l’engouement de sa sœur face aux lettres de Neuville, Elisabeth décide alors de couper court à cette mascarade et de faire mourir (héroïquement bien sur) le capitaine. C’était sans compter sur le retour du capitaine Neuville trois ans plus tard dans le village, mais il est loin d’être l’homme courageux et respecté qu’il était en partant à la guerre. On retrouve un homme lâche ayant déserté l’armée…bien loin du héro idolâtré pendant trois ans. Elisabeth et le « capitaine » Neuville se retrouvent alors liés par ce mensonge.

Le duo Jean Dujardin-Mélanie Laurent s’entend à merveille dans ce film et l’on n’aurait finalement pas pu imaginer deux autres acteurs pour jouer ces rôles.. Duo d’acteurs qui se retrouve entouré de personnages tous plus grotesques les uns que les autres, rendant leur jeu d’acteur encore plus réussi. A l’exception des deux acteurs principaux, nous sommes face à une caricature de personnage de la haute société tout droit sortis d’une pièce de théâtre burlesque. Ces personnages secondaires ne sont pas pour autant de mauvais acteurs et parviennent à rendre le film encore plus drôle de par leur folie et leur côté complètement absurde. Le contraste entre l’ensemble des personnages et le calme, l’intelligence et les stratégies de Mélanie Laurent (qui sort même par moment des petites répliques subtiles en faveur de la gente féminine) rend le film plus crédible et ne nous donne pas simplement en spectacle une foule de personnages déjantés.

La performance de Dujardin confirme ses talents d’acteur et donne un sentiment étrange de voir OSS 117 dans un accoutrement de capitaine de l’armée napoléonienne, ce qui le rend d’autant plus drôle. Il excelle dans son rôle d’imposteur, entre récits déclamés à la Cyrano de Bergerac et duel ridicule duquel il arrive à s’en sortir in extremis…comme toujours.

Enfin une comédie française qui sort un peu du lot, et qui parvient à nous faire rire pendant 90 minutes de film.. Amateur d’humour à la Hubert Bonisseur de la Bath ou simplement de comédies à voir en famille, foncez voir ce film !

Ariane HATABIAN