Top 7 : Meilleurs films sur la mafia

Posted by in Top 7

Le Parrain (Francis Ford Coppola, 1972)

Avec : Marlon Brando, Al Pacino, James Caan

“I am going to make him an offer he can’t refuse.”
Comment parler des films de mafia sans évoquer la mythique trilogie du parrain. On y retrouve Marlon Brando dans le rôle de Don Corleone, le parrain d’une des plus puissantes familles de la mafia new-yorkaise. Entre manœuvres dans l’ombre et fusillades en pleine rue, cette trilogie est entrée dans la légende comme le film mafieux le plus abouti de l’histoire du cinéma.  

Les Affranchis (Martin Scorsese, 1990)

Avec : Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci

Martin Scorsese s’inspire du livre Wiseguy de Nicholas Pileggi, pour réaliser Les Affranchis, ou Goodfellas de son titre originel, qui sortira en 1990. Il raconte l’histoire d’Henry Hill (Ray Liotta), fils d’un ouvrier irlandais et d’une mamma sicilienne, qui entre peu à peu dans l’organisation mafieuse de son quartier, dirigée par la famille Lucchese. Ce film a eu un succès aussi bien dans le public que dans les critiques, et il a également été nommé six fois aux Oscars (meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur dans un second rôle, remporté par Joe Pesci).

Ennemi public n°1 (Jean-François Richet, 2008)

Avec : Vincent Cassel, Mathieu Almaric, Ludivine Sagnier

Suite de L’instinct de mort, Ennemi public numéro 1 narre le retour en France de Jacques Mesrine (Vincent Cassel) après son exil au Canada. Il multiplie les actions criminelles et se retrouve en prison où il fera la connaissance de François Besse avec qui il va tenter de s’évader. En parallèle, il tombe dans la lutte politique. Il devient alors le centre d’attention des médias et est appelé l’ennemi public numéro 1 du pays. Au cœur des seventies, entre tensions, violences, l’histoire de Mesrine se révèle être un très bon polar, d’autant plus passionnant que Cassel y joue son personnage avec un grand charisme.

Les infiltrés (Martin Scorsese, 2006)

Avec : Leonardo DiCaprio, Jack Nicholson, Matt Damon, Mark Wahlberg

A Boston, une lutte intestine règne entre la Mafia irlandaise et la Police. Billy Costigan, nouvelle recrue de la police du Massachusetts issue des bas quartiers est utilisée afin d’infiltrer le gang du parrain Frank Costello. Colin Sullivan, policier corrompu travaille quant à lui en sous-main pour le compte de Costello. Mafieux et policiers comprennent alors rapidement qu’une taupe se cache parmi eux..

Scarface (Bryan De Palma, 1983)

Avec : Al Pacino, Steven Dauer, Michelle Pfeiffer

 

Réalisé par Bryan De Palma en 1983 Scarface réunit tous les ingrédients du bon film de gangsters. Il met en scène Tony Montana et Manny Ribera, interprétés par Al Pacino et Steven Bauer, deux Cubains qui émigrent aux Etats-Unis et se font une place petit à petit en tant que trafiquants de drogue. A la tête d'un empire conséquent et vivant dans l'illégalité la plus totale Tony Montana devient l'un des plus grands mafieux de l'histoire du cinéma. Il a d'ailleurs été annoncé qu'un remake serait en cours de préparation et dans lequel on retrouverait en tant qu'acteur principal Diego Luna.

Outrage (Takeshi Kitano, 2010)

Avec : Takeshi Kitano, Jun Kunimura, Kippei Shiina

Sélectionné en compétition officielle pour le Festival de Cannes 2010, Outrage plonge au cœur du monde des Yakuzas. Dans une lutte impitoyable pour le pouvoir,  on va donc suivre Otomo, yakuza de longue date, qui refuse de s'abaisser à corrompre et trahir pour survivre parmi les plus jeunes. Alors que les traditions tendent à s'effacer, les conflits entre clans restent les mêmes…
Deux suites complètent ce premier volet : Outrage: Beyond, sorti en 2012, et Outrage Coda, sorti en 2017.

La French (Cédric Jimenez, 2014)

Avec : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Benoît Magimel

La French connection: organisation mafieuse qui exporte de l'héroïne à travers le monde. En 1975, l’ambitieux Pierre Michel est nommé juge du grand banditisme et va tout mettre en oeuvre pour démanteler cette organisation qui détruit tant de vies. Face à des parrains quasiment intouchables, le juge Michel comprend vite qu’il va devoir bouleverser les méthodes habituelles s'il veut obtenir des résultats. Excellent polar français, La French se fait sans conteste une place parmi les grands chez les films qui projettent la mafia à l’écran.