Problemos

Posted by in Films

(Eric Judor, 2017)

 

Cette comédie française signée Eric Judor raconte l’histoire de Victor (interprété par Judor) et Jeanne, deux parisiens qui décident, sur leur retour de vacances, de passer voir l’ancien prof de yoga de Jeanne dans une Zad (Zone à défendre). Si devoir vivre sans téléphone portable et en communauté semble leur poser problème au début, ils décident malgré tout de prolonger leur séjour afin de découvrir un nouveau style de vie, loin de la société capitaliste qu’ils appellent Babylone. Le séjour va être perturbé par l’annonce d’une pandémie sur l’ensemble de la population terrestre : ils se retrouvent donc les seuls survivants et se donnent pour objectif de reformer une nouvelle société.

Entre une féministe qui refuse de donner un nom à son enfant pour le laisser choisir en temps voulu son nom et son sexe, un chaman, un pacifiste qui déblatère des phrases à rallonge incompréhensibles, et la fille du « chef » qui ne sait pas pourquoi elle est là et qui se croit dans un jeu de téléréalité, cette communauté zadiste ne manque pas de nous faire rire, sur un fond de vérité malgré tout. Suite à la disparition des habitants terrestres, ils se voient donc dans l’obligation de recréer un nouveau monde et on voit alors les mécanismes des sociétés capitalistes revenir au galop. Alors qu’ils font tout pour éviter de rentrer dans cette sphère capitaliste, ils se laissent finalement porter par celle-ci.

Eric Judor s’est inspiré du réel fonctionnement de ces communautés, ainsi que de l’esprit Nuit Debout pour faire ce film et parvient à faire passer un message à travers l’humour, bien qu’il soit clair que ce film n’est pas fait pour expliquer le fonctionnement d’une Zad. Problemos (dont le nom est inspiré du mouvement Podemos en Espagne) soulève un certain nombre de problématiques : la question de l’autorité qui met en relief le problème de l’existence même d’un leader, la question du capitalisme qui s’imposerait en réalité naturellement à toute communauté…

Eric Judor donne sa touche d’humour si particulière au film qui, finalement, lui donne une grande part de sa réussite. Loin d’être un film sans fausseté et sans cliché, Problemos fait malgré tout passer un bon moment et fait oublier un instant les mauvaises comédies françaises qui ne sont malheureusement que trop d’actualité.

Ariane HATABIAN