Top 7 – Meilleurs films italiens

Posted by in Top 7

1. Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)

Avec Marcello Mastroianni et Sophia Loren

Une journée pour se plonger dans le quotidien de l’Italie de Mussolini à travers les yeux de 2 personnages que tout semble opposer, tel est l’argument d’Una giornata particolare (Une journée particulière), 14ème film du maître italien de la satire Ettore Scola. D’un côté, Gabriele (Marcello Mastroianni), homosexuel érudit, de l’autre, Antonietta (Sophia Loren), mère de famille épuisée : leur rencontre inattendue marquera à jamais leur existence.

 

2. Nos meilleures années (Marco Tullio Giordana, 2003)

Avec Alessio Boni, Luigi Lo Cascio et Jasmine Trinca

Nominé au César du meilleur film de l’Union européenne en 2004, La meglio gioventù retrace l’histoire mouvementée d’une famille italienne sur 40 ans. On suit tout particulièrement le parcours des deux frères, Nicola et Matteo Carati, qui sera bouleversé à jamais par la rencontre qu’ils font avec Giorgia, une jeune aliénée mentale. Bouleversant par la façon dont il est tourné et par le talent des acteurs, ce film l’est aussi par la capacité qu’il a à nous présenter subtilement les évènements marquants de l’histoire de l’Italie.

 

 

3. Habemus papam (Nanni Moretti, 2011)

Avec Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr, Renato Scarpa

Melville, le nouveau nouveau pape vient d’être élu. Au moment de monter sur le balcon après l’acclamation “habemus papam” (nous avons un pape), ce dernier reste figé. Débutent alors une histoire de quête de soi, une dépression politique et personnelle. Aux allures de confession émouvante, Nanni Moretti nous livre ici une épreuve de vérité.  

 

4. Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948)

Avec Lamberto Maggionari, Enzo Staiola

Ladri di biciclette, de son nom original, est un film italien d’après-guerre, il retrace l’histoire d’un père de famille au chômage qui finit par retrouver un emploi. Cependant il va se faire voler sa bicyclette, l’outil indispensable pour son nouvel emploi. Le voleur de bicyclette est un film qui se veut proche de la réalité, notamment de par les acteurs qui ne sont pas des professionnels ou encore des plans montrant la réalité des banlieues populaires de l’Italie d’après-guerre. C’est une adaptation au cinéma du roman de Luigi Bartolini qui porte le même titre.

 

 

5. La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)

 Avec Marcello Mastroianni, Anita Ekberg, Anouk Aimée

Durant les années 60, Marcello Rubini (Marcello Mastroianni) évolue dans le monde de la presse à scandale italienne. Le journaliste sait user de ses charmes pour parvenir à ses fins et obtenir les clichés qui feront sa renommée. Entrainé par les vices de la vie mondaine, Marcello sombre peu à peu…

6. L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)

Avec Monica Vitti, Lea Massari, Gabriele Ferzetti

Sandro et Anna, jeune couple issu de la bourgeoisie italienne, partent ensemble en croisière. Tout se déroule à merveille jusqu’à ce qu’Anna devienne introuvable à la suite d’une escale sur une petite île rocailleuse. Des recherches se mettent en place et Sandro et Claudia, la meilleure amie d’Anna, se rapprochent peu à peu. Ce film, issu de la promo 1960 du Festival de Cannes et produit par Michelangelo Antonioni, rompt avec le classicisme du cinéma de cette époque, ce qui lui vaudra autant d’éloges que de critiques. Il ravit quoi qu’il en soit les spectateurs friands de magnifiques drames sentimentaux.

7. L'argent de la vieille (Luigi Comencini, 1972)

Avec Alberto Sordi et Silvana Mangano

Un couple pauvre vivant dans un sombre bidonville face à une riche Américaine vaniteuse et avide… Leur destin semble figé depuis des années jusqu’au jour où la roue tourne. Cette histoire montre l’opposition criante entre les populations pauvres pleines de rêves et prêtes à tout pour s’en sortir et une richissime Américaine beaucoup plus calme qui, pour se distraire, s’amuse des comportements de ces pauvres gens. Un joli film parfois cinglant mais plein de vérités.