Feud : Bette and Joan

Posted by in Séries

(Ryan Murphy, Jaffe Cohen & Michael Zam, 2017)

 

1 saison x 8 épisodes x 50 minutes
2ème saison en cours de production

 

Feud : Bette and Joan est, comme son nom l’indique, l’histoire d’une querelle. La querelle qui opposa, au début des années 1960, deux stars hollywoodiennes à la carrière déclinante : Joan Crawford et Bette Davis. Sur les tournages du célèbre What Ever Happened to Baby Jane ? puis du plus intime Hush… Hush, Sweet Charlotte de Robert Aldrich, les deux icônes ont réuni leur immense talent… pour le meilleur et pour le pire.

Ryan Murphy, déjà derrière les anthologies American Horror Story et American Crime Story, s’attaque avec Feud aux rivalités ayant divisé les célébrités – la prochaine saison se concentrera ainsi sur le Prince Charles et Lady Diana. Le montage, les décors et la distribution témoignent d’ailleurs de la patte du réalisateur, tout en rappelant l’esthétique de Mad Men. Une admirable reproduction de l’univers de l’époque – et ce dès le générique.

Dans cette première saison, Jessica Lange et Susan Sarandon interprètent respectivement Joan Crawford, diva du septième art, et Bette Davis, actrice de génie. Sublimes et puissamment justes, elles transmettent chacune à leur manière toute l’intrication des sentiments auxquels sont en proie leur personnage. Si la splendeur de cet âge d’or du cinéma est infailliblement au rendez-vous, c’est avant tout grâce à sa mise en scène des vices et vicissitudes d’Hollywood que la série se révèle passionnante.

___________________________________________________________________

___________________________________________________________________

Difficulté d’être une femme dans cette industrie lucrative où les hommes tirent les ficelles, difficulté de préserver intégrité et vie privée sous les feux des projecteurs, mais surtout difficulté de vieillir dans un univers assoiffé de sang neuf… tels sont les obstacles auxquels Bette Davis et Joan Crawford se heurtent lorsqu’elles décident, la cinquantaine bien avancée, de retourner sur les plateaux de tournage. Elles portent ensemble un superbe projet, le treizième film du réalisateur Robert Aldrich : What Ever Happened to Baby Jane ?. Un long-métrage à l’ambition presque insolente : celle de placer en tête d’affiche deux femmes dans la force de l’âge, chose impensable pour l’époque. Acclamé par la critique, le film ne créera pourtant pas de précédent, demeurant encore aujourd’hui l’un des seuls films de ce genre produits par les grands studios.

Présenté comme un making-off entrecoupé de témoignages et de flashbacks, la série alterne scènes d’une appréciable légèreté et instants d’une tristesse déchirante. Les problèmes systémiques évoqués à travers le prisme de cette petite querelle individuelle apportent par ailleurs une rare profondeur à une réalisation déjà accomplie. Possiblement l’une des séries les plus intelligentes de cette année.

Tahani SAMIRI