Ecrire pour exister

Posted by in Films

(Richard LaGravenese, 2007)

Ecrire pour exister ou Freedom Writers de son nom américain, est sorti en 2007, il est extrait du livre The Freedom Writers Diary d’Erin Gruwell et de ses étudiants. Ce film raconte l’histoire vraie de cette jeune enseignante qu’est Erin Gruwell (interprétée avec une grande justesse par Hilary Swank). Alors que cette dernière commence sa carrière d’enseignante dans un lycée de Longue Beach à Los Angeles, réputé comme étant un lycée dit « compliqué », elle est directement confrontée à un mur de la part de ses étudiants. En effet, elle prend son poste très peu de temps après les émeutes de Los Angeles de 1992, de ce fait les préjugés sur les origines ethniques sont très présents, ainsi que la méfiance et la haine des minorités envers les Blancs. Même au sein du lycée on peut voir que la discrimination est quotidienne, notamment avec la présence d’une classe d’élite comportant une grande majorité de Blancs, dans cette classe il n’y a qu’une seule jeune fille noire censée représenter, pour son professeur, la cause des « Noirs », ainsi qu’avec la future classe d’Erin Gruwell considérée comme une classe « d’irrécupérables » que personne ne veut prendre en charge. De plus, l’appartenance à des gangs pour ces jeunes est presque obligatoire de par leurs familles, ce qui les enferme dans des groupes de même appartenance ethnique sans avoir l’occasion de se mélanger aux autres. Erin Gruwell va alors faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider ces jeunes à s’en sortir, à affronter leurs démons intérieurs, grâce à la parole dans un premier temps puis avec l’écriture, qui va représenter pour eux une échappatoire, un moyen d’oublier la guerre qu’ils mènent chaque jour en dehors de la salle 203.

Ce film nous touche au plus profond de nous-mêmes, il réussi à nous transmettre toutes les émotions par lesquelles passent ces lycéens, la haine, la méfiance puis peu à peu la peur, la tristesse pour finir par l’amour. Il nous montre avec force le quotidien des jeunes de cette époque, leurs quotidiens dans un contexte et une situation sociale plus que compliquée aux Etats-Unis et plus particulièrement à Los Angeles. Dans cette partie de la West Coast de nombreux gangs sont présents, les émeutes de 1992 durant lesquelles plusieurs milliers de personnes furent arrêtées, avec la majorité d’afro-américains ou d’hispaniques, ont eu lieu dans cette région ce qui explique l’amertume de plusieurs communautés face à une société qui ne leur rend pas justice. Ecrire pour exister est un véritable témoignage, une preuve que lorsque l’on croit en quelque chose et que l’on se donne les moyens pour que cela se réalise alors rien n’est impossible. Bien que le film regroupe tous les clichés sur cette jeunesse dénigrée de par leurs origines et leurs appartenances à des gangs il reste poignant au possible grâce à sa véracité.

L’interprétation d’Erin Gruwell par la fabuleuse Hilary Swank mérite de nombreuses récompenses tant on croit à sa véritable implication dans son rôle, elle a su nous happer dans cette histoire plus que touchante. Patrick Dempsey, dans son rôle du mari d’Erin Gruwell, bien qu’il ne soit pas très présent dans le film, joue très bien son rôle secondaire en soutenant sa femme dans un premier temps puis en baissant totalement les bras face à sa détermination qui causera plusieurs problèmes dans leur couple. Un grand bravo aussi aux acteurs qui jouent les lycéens de la classe 203, ils interprètent leurs différents rôles avec brio. Ce long métrage de deux heures mérite que l’on s’y attarde, émouvant et rempli d’espoir il nous donne envie de nous battre contre la discrimination et les préjugés encore si présent dans nos sociétés.

 

Nina MARTHE-ROSE