Edward aux mains d’argent

Posted by in Films

(Tim Burton, 1990) 

 

 

Edward, pur résultat du génie d’un inventeur rencontre un beau jour Peg Boggs, une représentante en cosmétique. Une rencontre qui n’a rien de banale pour elle puisque Edward possède une particularité : de grands ciseaux à la place des mains. En effet, son créateur est mort avant d’avoir pu doter le jeune homme de mains. Suite à cette rencontre, Peg se refuse à laisser seul le jeune homme et décide de le recueillir chez elle, au sein de sa propre famille. Edward se retrouve alors confronté à un voisinage peu ouvert d’esprit et beaucoup trop curieux. Seule source de bonheur dans sa nouvelle vie : sa rencontre avec la fille de Peg, Kim, interprétée par Winona Ryder, dont il tombe très vite amoureux. Un amour pur et ingénu à l’image d’Edward.

Edward aux mains d’argent, est l’œuvre de Tim Burton le réalisateur au parcours cinématographique sans fautes ou presque (merci Dark Shadows). Elle est sans aucun doute une des œuvres phares de Tim Burton, on y retrouve Johnny Depp encore bien jeune dans le rôle d’Edward, un rôle qui s’avérera très important pour la carrière de l’artiste autant que pour celle de Tim Burton, puisqu’il va marquer le début d’une amitié, et d’une carrière commune entre ces deux icônes du cinéma.

A travers son film Burton, ne se contente pas d’élaborer un simple conte fantastique, plusieurs thèmes de société y sont abordés tels que la tolérance, la différence, ou bien encore le regard des autres. Pour parvenir à transmettre son message Burton peint le portrait de personnages types représentant chacun une partie la société. On peut penser en effet aux différents voisins assez caricaturaux mais à l’image de la société qu’ils forment : superficielle et reposant sur les apparences. On notera en effet les façades de maisons parfaitement propres, les jardins parfaitement entretenus, ou bien encore les fausses bonnes intentions des voisins qui ne cherchent qu’une chose : trouver réponse aux questions qui les taraudent concernant le nouveau venu Edward. Le jeune homme incarne parfaitement la naïveté et l’innocence qui au contact de cette société malsaine se retrouve compromise. Si Edward y découvre l’amour dans les bras de Kim, il y fait également l’expérience du rejet , de la haine et de la colère.

Si d’apparence, par la mise en scène les décors et la bande son, l’œuvre de Tim Burton a tout du conte féérique, sur le fond, le réalisateur dénonce la cruauté des hommes, et leur étroitesse d’esprit lorsqu’il sont confrontés à un élément qui leur est inconnu.

En résumé on peut assurément penser Edward aux mains d’argent comme étant une des plus belles œuvres de Tim Burton et parfaitement représentative de son univers si particulier, que l’on pourrait trouver plus présent dans les œuvres de ses débuts.