Le Discours d’un Roi

Posted by in Films

(Tom Hooper, 2011)

Ce film de deux heures réalisé par Tom Hooper est tout simplement une merveille. C’est un drame historique relatant une courte partie de la vie du prince Albert, second fils du roi George V, interprété avec brio par Colin Firth. Depuis son enfance le prince Albert souffre d’un grave problème de bégaiement qui le freine grandement dans la prise de parole en public. Il rencontre, grâce à sa femme, jouée par la talentueuse Helena Bonham Carter, un orthophoniste australien (Lionel Logue) aux méthodes peu conventionnelles, incarné par Geoffrey Rush. L’orthophoniste va cependant faire tout ce qu’il peut pour aider le futur roi à combattre son mal. Après sa montée sur le trône, suite à l’abdication de son frère aîné, le prince Albert va devoir prononcer un discours des plus importants, celui de l’entrée en guerre officielle du Royaume-Uni contre l’Allemagne pour la Seconde Guerre Mondiale. Son discours, retransmis en direct sur les ondes de tout le Royaume-Uni, n’aurait pas été possible sans l’aide et le soutien sans faille de Lionel, qui va devenir au fur et à mesure du film bien plus qu’un simple orthophoniste, un ami en qui il aura une confiance absolue.

Le trio d’acteurs que nous offre ce film nous permet de voir la profondeur et l’intensité qui se dégage de cette histoire. Le discours d’un roi repose presque exclusivement sur les trois acteurs que sont Colin Firth, Helena Bonham Carter et Goeffrey Rush, ces acteurs, que l’on ne présente plus tant leur talent sont reconnus grâce à leurs nombreux films et récompenses, ont su incarner leur personnage avec génie. Colin Firth a notamment dû se plier à l’exercice du bégaiement, qui doit être extrêmement difficile pour un non-bègue, on peut apprécier davantage ce jeu d’acteur en regardant le film en version originale, bien que la version française reste tout à fait correcte. Cet acteur a su reproduire le bégaiement sans jamais le tourner en ridicule, ce qui est en soit un exploit, on arrive même à ressentir la gêne de ne pouvoir s’exprimer correctement. De plus, Colin Firth a reçu, suite à ce film, le Golden Globe 2011 du meilleur acteur dans un film dramatique, le BAFTA Award 2011 du meilleur acteur et l’Oscar 2011 du meilleur acteur, ce qui montre à quel point il a excellé dans son rôle.

Au-delà d’un très bon jeu d’acteur, Le discours d’un roi se démarque par sa fidélité avec la véritable histoire du prince Albert, devenu le roi George VI (père de l’actuelle reine d’Angleterre Elisabeth II). En effet, de nombreux faits de sa jeunesse sont racontés et expliqués, on pense notamment à l’origine de son bégaiement probablement causé par ses problèmes de santé. De plus, on peut voir et entendre dans ce film des archives de l’histoire telles que le vrai film du couronnement de George VI, ou encore le véritable discours d’entrée en guerre du roi. En regardant ce film on peut aussi applaudir le travail sur les voix des acteurs qui est époustouflant, particulièrement sur celle de Timothy Spall qui interprète W.Churchill.

Tom Hooper signe là un petit bijou du monde cinématographique, plein d’émotion mais sans jamais être dans l’excès grâce à des musiques qui collent parfaitement aux différentes scènes, Le discours d’un roi nous transporte et nous donne même envie d’en apprendre plus sur la vie, pas toujours facile, d’un prince ayant un manque cruel de confiance en lui, qui possède ses forces mais aussi ses faiblesses et auquel on s’attache rapidement.

Nina Marthe-Rose