Hercule

Posted by in Films

(Walt Disney, 1997)

Hercule est un film complètement déjanté et différent de tous les autres films de Disney. Bien que s’inspirant du mythe grec d’Hercule et de ses douze travaux, les réalisateurs ont pris des libertés considérables en transformant un mythe sérieux et antique en une comédie drôle et décapante. Hercule, c’est l’histoire d’un héros pas comme les autres, un peu maladroit et benêt, qui veut à tout prix se faire une place chez les Dieux auprès de son père biologique : le puissant Zeus, maître des cieux.

Aux côtés de l’entraîneur des héros Polyctète, un satyre aigri par la perte de ses précédents élèves, Hercule va devoir affronter ses douze travaux d’une manière particulièrement loufoque. Grâce à ses exploits il devient l’idole des villageois grecs jusqu’à retrouver son visage sur toutes sortes de grigris à la manière d’un chanteur à succès aujourd’hui. Bien évidemment, comme dans tout bon film Disney qui se respecte, Hercule va vivre une histoire d’amour touchante et atypique avec la belle Megara qui a vendu son âme au diable et qui, au départ, a pour mission de saboter la formation du jeune homme.

Cette histoire d’amour, d’aventure mais aussi d’amitié (entre un professeur et son élève) se déroule sur un fond musical lui aussi hors des normes et loin des chansons un peu naïves des habituels Disney. Un groupe de muses extraverties nous offre un récital de gospel qui ravit nos oreilles tout au long du film, tandis que le cœur froid de Megara s’abandonne à des sentiments ardents le temps d’une chanson pleine d’interrogations sur l’amour près d’une fontaine.

Ainsi, grâce à des personnages graphiquement incorrects dont tous les traits physiques sont exagérés, une bande son des plus surprenantes et un mythe dévié à l’extrême, Disney signe l’un de ses plus beaux chefs d’œuvre avec ce 35e long métrage.

 

Claire TABORET