TOP 7 – Les meilleurs films de science-fiction

Posted by in Top 7

1. 2001 : L'Odyssée de l'espace (Stanley Kubrick, 1968)

avec Keir Dullea, Gary Lockwood, Arthur C. Clarke

Est-il nécessaire en 2017 de présenter 2001 : l’odyssée de l’espace ? Non absolument pas ! Si vous n’avez pas vu le film, déjà c’est affreusement triste, et allez surtout courir voir cette pépite sur pellicule.  Un énième chef-d’œuvre de Stanley Kubrick, considéré encore aujourd’hui comme l’un des plus grands génies du septième Art. Le film est juste un incontournable intemporel, démesuré, anxiogène, métaphysique... et j’en passe. Cette œuvre parfaite doit être vue, revue et rerevue jusqu’à l’indigestion. 2001 est tout simplement le classique ultime de la science-fiction.

2. The Truman Show (Peter Weir, 1998)

Avec Jim Carrey, Laura Linney, Ed Harris

Truman Burbank a, a priori, une vie rêvée. Il est marié, vit dans une ville paradisiaque et s’entend bien avec ses voisins. Cependant quand il veut partir à l’aventure, quitter sa ville, voyager, retrouver une femme… tout semble le contraindre à rester dans sa ville. The Truman Show est en réalité une mise en scène et surtout une critique des émissions de télé-réalité. Le réalisateur, tel un dieu tout puissant, est le seul à pouvoir prendre des décisions, tandis que le personnage de Truman est assujetti aux désirs des spectateurs. Il s’agit là d’un excellent film de science-fiction dont l’intrigue est toujours très actuelle.

3. Inception (Christopher Nolan, 2010)

Avec Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Ellen Page

Dom Cobb est un voleur d’un genre très particulier, aux aptitudes recherchées. Au croisement d’Arsène Lupin et de Freud, la spécialité de Cobb est de voler des informations sensibles à l’intérieur même du subconscient de ses victimes. Alors qu’il se croit au-dessus des limites humaines, sa dernière mission pourrait bien lui être fatal. Cette fois, il doit implanter une idée dans l’esprit d’un individu tout en déjouant les pièges d’un ennemi mystérieux. Ce film est l'un des plus réussis du genre mais aussi l’un des plus tordus. Emerveillement et migraine garantis !

4. Orange Mécanique (Stanley Kubrick, 1971)

Avec Malcolm McDowell, Patrick Magee

Perturbant et provoquant, Orange mécanique est une dystopie qui met en avant la violence, notamment humaine, mais avec un humour très sombre. Adapté du roman éponyme par Anthony Burgess, ce chef d’œuvre cinématographique nous présente Alex (joué par Malcolm McDowell), un punk amateur de musique classique, et ses « droogs » s’amusant à agresser et terrifier les habitants à proximité. Cependant, après avoir dépassé les bornes, Alex est arrêté et soumis à une expérience de changement comportemental, au cours de laquelle même son amour pour la 9e symphonie de Beethoven le dégoutera profondément. Un monde cruel, impersonnel et  aliénant.

5. La Planète des Singes (Franklin J. Schaffner, 1968)

Avec Charlton Heston, Roddy McDowall

En 1963 a paru La Planète des singes, un des romans majeurs de Pierre Boulle, pionnier de la science-fiction française, avec Le Pont de la rivière Kwaï. Ces deux romans rencontreront un succès international et feront tous deux l’objet d’une adaptation au cinéma. Le film de Franklin J. Schaffner sort cinq ans après la parution du roman. Il sera salué pour la qualité rare de ses costumes pour l’époque et est devenu aujourd’hui un classique de la science-fiction, bien que le réalisateur ait choisi de modifier la fin par rapport à l’œuvre originale.

6. Fahrenheit 451 (François Truffaut, 1966)

Avec Oskar Werner, Julie Christie

Ray Bradbury, auteur de science-fiction émérite, publiait en 1953 ce roman dystopique coup de poing décrivant une société dans laquelle les livres sont interdits - et les pompiers chargés de les brûler. 13 ans plus tard, François Truffaut s'empare de cette oeuvre moderne pour réaliser son seul film en anglais : l'histoire du pompier Guy Montag, pion du système et brûleur invétéré, converti aux livres par la jeune Clarisse de laquelle il s'éprend. Si le film peut paraître daté de par son esthétique rétro, il demeure un classique du genre, passionnant et pénétrant.

7. Her (Spike Jonze, 2014)

Avec Joaquin Phoenix, Amy Adams, Rooney Mara

À Los Angeles, dans un monde futuriste, Theodore Twombly ne se remet pas de sa rupture. Rongé par la solitude, il achète un programme ultra-moderne lui permettant de dialoguer avec une voix féminine plus vraie que nature. De fil en aiguille, Theodore va tomber amoureux et en oublier le caractère artificiel du système. Une histoire d’amour aussi intrigante qu’envoûtante.