Sorties Séries : Avril 2017

Posted by in Séries

Ce mois d’avril promet d’être riche, très riche. Le retour de plusieurs grandes séries, des adaptations d’œuvres de superbe facture, voilà de quoi se régaler. Une fois de plus, nous vous présentons les séries que nous attendions, celles que nous recommandons, celles qui ont éveillé notre curiosité ainsi que celle qui ne nous a pas convaincus pour le mois d’avril.


Les séries que nous attendions

The Leftovers
(Damon Lindelof, 2014)

16 avril

Toutes les bonnes choses ont une fin, et celle de The Leftovers arrive à grands pas. Deux saisons incroyables se sont déjà écoulées, des sentiments, du choc, du poignant. Au vu des trailers les fans de la première heure de ce véritable chef-d’œuvre trop peu connu de Damon Lindelof peuvent s’attendre à un grand final magistral au ton biblique. Si vous êtes passés à côté de ce monument du petit écran il est encore temps de rattraper cette erreur avant le 16 avril. Vous pourrez également trouver une critique sans spoiler sur la série à ce lien afin de convaincre les plus réticents d’entre vous.

Attack on Titan
(Tetsuro Araki, 2013)

1er avril

Assurément l’une des meilleures séries animées de ces dernières années. Elle est adaptée du manga de Hajime Isayama. Depuis l’apparition des Titans, des créatures gigantesques, l’humanité a été de défaites en défaites. Si bien qu’au début de la série elle vit recluse depuis près d’un siècle derrière d’immenses murs. Mais cet sécurité précaire est anéantie par l’apparition d’un titan de 60 mètres ! La série tourne autour d’Eren Jager et de ses amis. Après avoir vu leur mère dévorée par un titan, Eren et sa sœur adoptive Mikasa vont rejoindre les brigades pour combattre les titans. Avec eux commence la contre-attaque de l’humanité. La première saison, sortie en 2013, comprenait 25 épisodes. Elle était accompagnée de quelques épisodes bonus et d’arcs dérivés. La saison 2 sortira enfin dans quelques jours, il vous reste donc quelques jours pour dévorer la saison 1 si ce n’est pas déjà fait !

Dear White People
(Justin Simien, 2017)

28 avril

Dear White People était un film caustique et réjouissant de Justin Simien : à partir du 28 avril, il devient également une série de 10 épisodes pour Netflix, toujours sous la houlette du réalisateur américain. La série évoquera les thèmes habituellement très peu (ou très maladroitement) abordés de l’appropriation culturelle, du communautarisme et du racisme étudiant (blackface etc.), avec humour et intelligence, dans le cadre d’une université de la prestigieuse Ivy League. On y découvre les différentes stratégies mises en place par les étudiants noirs-américains pour s’intégrer, s’organiser et faire valoir leur voix au sein de l’établissement. Et la série fait déjà parler d’elle ! Le teaser de cette première saison a été le plus vu de l’histoire de Netflix, et pour cause… Les white supremacists américains, accusant la série de « racisme anti-blanc », ont encouragé les spectateurs à la boycotter et à résilier en masse leur abonnement à la plateforme américaine… Pourtant, pour les moins extrêmes, la série – si elle suit le chemin du film – saura assurément vous séduire par son sens de la dérision, son image de qualité et son sujet nécessaire.


Les séries que nous recommandons

Archer
(Adam Reed, 2009)

5 avril

C’est en 2009 que la série Archer est diffusée pour la première fois sur les écrans. Le 5 Avril, elle entamera sa huitième saison. Elle relate les aventures d’une agence d’espions, les relations entre les personnages, les missions… Du déjà vu ? Pas vraiment ! Si a priori le scénario n’apporte rien de nouveau, Archer tire son originalité de sa forme principalement : c’est une série d’animation  dont les graphismes ne sont pas sans rappeler les comics américains. Aussi, ce qui fait sa différence, c’est son humour. Elle ne se prend pas du tout au sérieux : humour noir et cinglant, vous l’avez compris, elle s’adresse essentiellement aux adultes ! Alors pourquoi la recommande-t-on ? Parce que les séries d’animation pour public plus mature sont finalement assez rares, parce que vous ne passerez pas un épisode sans rire et surtout parce que son personnage principal, l’agent Archer, est l’antihéros par excellence. On attend la saison huit avec impatience !

Fargo
(Noah Hawley, 2014)

20 avril

Après deux saisons excellentes, l’adaptation du film des frères Coen est de retour pour une nouvelle histoire inédite autour des thèmes qui ont fait le succès d’une série reconnue par la critique. Ewan Mc Gregor, qu’on retrouvait dans Trainspotting ou Petits Meurtres Entre Amis, jouera le rôle de deux frères diamétralement opposés, Emmit & Ray Stussy dans un exercice bluffant. A ses côtés on retrouve également Carrie Coon, bien connue pour son rôle de Nora dans The Leftovers, également de retour en ce mois d’avril, mais aussi Scoot McNairy, excellent dans Halt & Catch Fire. Un casting de grande qualité donc, comme toujours avec Fargo. Si la troisième saison est à la hauteur de ses ainées, l’on peut s’attendre à passer encore une ou deux nuits assez courtes dans la mesure où Netflix offrira au spectateur l’ensemble des épisodes le 20 avril. Même si l’on n’a pas vu les deux premières saisons, le format de la série permet de débuter par exemple par la troisième, et une fois charmé, ce qui arrivera inévitablement, passer aux deux premières.


Les séries qui ont éveillé notre curiosité

The White Princess
(Emma Frost, 2017)

17 avril

Cette série historique, adaptée du roman de Philippa Gregory, suit directement les faits dépeints dans la série The White Queen. Cette fois encore l’Histoire anglaise est vue à travers les yeux des femmes. Ce regard féminin est le principal intérêt de cette série. La guerre des deux roses est une longue guerre civile entre les York et les Lancaster qui fait suite à la défaite de ces derniers lors de la guerre de 100 ans. Comme toutes les guerres, les batailles sont essentiellement des affaires d’hommes. Mais derrière chaque grand homme il y a une femme comme le dit l’adage populaire. Dans cette série elles sont tantôt prisonnières, tantôt mariées de force mais avant tout on les découvre féroces, intelligentes et beaucoup plus dangereuses qu’elles n’y paraissent. Cette série commence avec la victoire d’Henry Tudor (Henry VII) qui décide d’épouser sa cousine Elizabeth d’York pour mettre fin définitivement aux guerres intestines. On suit donc les aventure d’Elizabeth, la princesse blanche, mariée à l’homme qui a vaincu et tué son amant, le roi Richard III.

The Son
(Philipp Meyer, 2017)

9 avril

En 2013 et après un long travail de recherche, Philipp Meyer sort son deuxième roman, The Son, finaliste pour recevoir le Prix Pulitzer de la fiction et salué par The Guardian. Il raconte l’histoire d’une famille texane du milieu du XIXème siècle à nos jours, à travers trois personnages de trois générations différentes. Il explore le rêve américain dans toute sa tragédie et sa force, mais également dans toute sa part d’ombre et de souffrances. On retrouve dans ce roman le souffle qu’ont su donné les auteurs classiques comme Steinbeck à la littérature américaine. Le 9 avril, la diffusion de l’adaptation en série de ce roman, développée et créée par Philipp Meyer, débutera avec dans le rôle principal Pierce Brosnan, qui n’est plus à présenter. A ses côtés, on retrouve Zahn McClarnon, qui jouait dans la seconde saison de Fargo et Henry Garrett qu’on a découvert dans Zero Dark Thirty. Si la série est aussi bonne que le livre, on peut s’attendre à une formidable épopée.


La série qui ne nous a pas convaincus

Prison Break
(Paul Scheuring, 2005)

4 avril

En 2006, le public français découvre Prison Break, fer de lance d’un nouveau courant de série débuté avec 24 Heures Chrono, la série à cliffhangers. Pendant quatre saisons, on suivra les tentatives d’évasion de Michael Scofield, génie qui veut sauver son frère d’un complot gigantesque organisé par le gouvernement. Véritable succès pour les premières saisons, essoufflement ensuite avec les grèves des scénaristes de la série, Prison Break s’est terminée en 2008 avec la mort de son personnage principal, ne laissant pas de places à une suite. Pourtant, à l’été 2015, une suite est annoncée, dans laquelle on retrouvera bel et bien Wentworth Miller à nouveau incarcéré. On peut donc se poser des questions sur la plausibilité de l’intrigue qui sera proposée dans cette nouvelle saison qui ressemble tout de même et malheureusement un peu trop à une manière de profiter du succès passé de cette série qui reprendra le 4 avril, d’autant plus que les derniers rôles de Wentworth Miller, notamment dans des séries comme The Flash ou Legends of Tomorrow, vont dans le sens de séries de facture discutable.