Hannah Arendt

Posted by in Films

(Margarethe Von Trotta, 2012)

 

En 1961 la philosophe Hannah Arendt, déjà célèbre pour son livre Les origines du totalitarisme, couvre pour le New York Times le procès du nazi Adolf Eichmann. Cet homme était responsable de la gestion des trains acheminant les juifs vers les camps de concentration et d’extermination. Lorsqu’elle se rend à Jérusalem, Hannah Arendt, juive allemande internée en France avant de fuir aux Etats-Unis, s’attend à assister au procès d’un monstre. Or elle est frappée par la médiocrité de cet homme, un homme loin du Méphisto fantasmé, qui a simplement renoncé à penser. De cela elle tirera sa théorie de la banalité du mal. La série de 5 articles publiés dans le New York Times où elle expose cette théorie va déchaîner un scandale à l’échelle mondiale.

Ce biopic met en scène avec brio le combat d’une intellectuelle, à la fois en tant que penseuse et en tant que femme. On y découvre aussi et surtout la genèse d’une idée révolutionnaire et la résistance intellectuelle qu’elle va générer.

L’intrigue est servie par des acteurs de qualité. Barbara Sukowa incarne Hannah Arendt avec une grande justesse à la fois dans l’expression passionnée de ses convictions et dans la révélation pudique de ses sentiments profonds.

Je recommande de regarder ce film en version originale sous-titrée, car il existe un jeu de langage subtil avec le passage de la langue allemande à la langue anglaise.

Julie GARCIA