La tenue le 26 février de la nouvelle cérémonie des Oscars est l’occasion de revenir sur leur histoire – ou comment posséder un jeune homme nu doré à l’or fin est devenu l’une des distinctions les plus importantes du cinéma américain voire international…

 


L’HISTOIRE


Il était une fois un petit homme de 33 cm et près de 4 kg, le crâne dégarni, le corps doré, qui plante dans une bobine de cinéma son épée aiguisée. D’abord utilisé comme récompense lors de la cérémonie de remise des prix de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, ce petit homme prend rapidement le surnom d’Oscar (en raison paraitrait-il d’une ressemblance avec un dénommé Oscar, oncle d’une documentaliste de l’Académie) et donne dès 1929 son nom à la cérémonie désormais dites « des Oscars ».

Les Oscars récompensent la crème du travail cinématographique de l’année écoulée, à travers différentes catégories de métiers.

L’élection du vainqueur de chaque catégorie se fait en 2 tours. Dans un premier temps chaque représentant d’une catégorie propose 5 nominés (10 pour l’Oscar du meilleur film depuis 2010) pour sa catégorie. Vient ensuite l’élection du vainqueur. Cette fois chaque membre du jury quel que soit son corps de métier vote pour chaque catégorie.

Entre l’annonce des nominations et le vote final, les studios se livrent à d’intenses campagnes promotionnelles qui visent à mettre en lumière leur production et leurs acteurs. Obtenir un Oscar constitue en effet un enjeu financier majeur.

 

 


LES CATEGORIES


Il existe 3 types d’Oscars : les Oscars du mérite, les Oscars spéciaux et les Oscars techniques. Seule la remise des premiers est diffusée depuis le Dolby Theatre de Los Angeles.

Les Oscars du mérite récompensent :

le Meilleur film
le Meilleur réalisateur
le Meilleur acteur
la Meilleure actrice
le Meilleur acteur dans un second rôle
la Meilleure actrice dans un second rôle
le Meilleur scénario original
le Meilleur scénario adapté
les Meilleurs décors
la Meilleure création de costumes
les Meilleurs maquillages et coiffures
la Meilleure photographie
le Meilleur montage
le Meilleur mixage de son
le Meilleur montage de son
les Meilleurs effets visuels
la Meilleure chanson originale
la Meilleure musique de film
le Meilleur film en langue étrangère
le Meilleur film d’animation
le Meilleur film documentaire
le Meilleur court-métrage de fiction
le Meilleur court-métrage d’animation
le Meilleur court-métrage documentaire


LES NOMINATIONS 2017


MEILLEUR FILM


Les nominés pour la catégorie Meilleur film sont cette année :

Premier Contact (Denis Villeneuve)
Tu ne tueras point (Mel Gibson)
Comancheria (David Mackenzie)
Fences (Denzel Washington)
La La Land (Damien Chazelle)
Lion (Garth Davis)
Manchester by the sea (Kenneth Lonergan)
Moonlight (Barry Jenkins)
Les figures de l’ombre (Theodore Melfi)

 

————   Nos pronostics   ————

LA LA LAND : 45%

Egalant le nombre de nominations records de Titanic avec de potentiels Oscars à gagner dans pas moins de 14 catégories, la pépite de Damien Chazelle part grande favorite pour l’Oscar du Meilleur film ! Et ce ne sont pas nos rédacteurs qui s’atermoieront de cette possible victoire, comme en témoigne notre très positive critique du film…

MOONLIGHT : 21%
Les éloges ne tarissent pas sur ce film. Tout aussi beau et émouvant que La La Land, mais certainement bien plus sombre et profond, l’oeuvre de Barry Jenkins retraçant la vie d’un Noir américain se battant pour assumer son homosexualité pourrait aisément détrôner la comédie musicale lors de la remise des prix…

PREMIER CONTACT 17%
Denis Villeneuve est sans conteste l’un des réalisateurs et scénaristes les plus talentueux de notre époque. Nommé à l’Oscar du meilleur film étranger pour Incendies en 2010, le réalisateur désormais bien intégré dans le microcosme holywoodien pourrait bien se frayer lui aussi un chemin au sommet avec ce film de science-fiction nommé dans 8 catégories.

MANCHESTER BY THE SEA : 7%
Si le film de Kenneth Lonergan a reçu un excellent accueil critique, les récompenses qui lui ont jusqu’ici été décernées concernaient davantage les jeux des acteurs Casey Affleck et Michelle Williams que le film lui-même. Un outsider avec du potentiel.

FENCES et COMANCHERIA5%
Le premier est un drame familial réalisé par Denzel Washington ; le second un thriller en forme d’hommage au western filmé par David MacKenzie. Un très beau casting pour chacun, de bonnes critiques de presse… mais est-ce assez pour rivaliser avec les films précédents ?

 


MEILLEUR ACTEUR


Les nominés pour la catégorie Meilleur acteur sont cette année :

Casey Affleck dans Manchester By The Sea
Andrew Garfield dans Tu ne tueras point
Ryan Gosling dans La La Land
Viggo Mortensen dans Captain Fantastic
Denzel Washington dans Fences

 

————   Nos pronostics   ————

RYAN GOSLING : 59%
Le pourcentage peut paraître emphatique et pourtant nous ne prenons pas beaucoup de risques en pronostiquant le petit blondinet vainqueur de l’Oscar du Meilleur Acteur. Usant de ses talents de jeu comme de sa dextérité aux claquettes, au chant et au piano dans un film percutant, Damien Chazelle donne avec La La Land toutes ses chances de victoire à cet acteur déjà bien reconnu.

VIGGO MORTENSEN : 16%
Perdu parmi tous ces petits minets de la jeune génération (…et Denzel Washington), Viggo Mortensen pourrait bien séduire les jurés grâce à son interprétation sensible et engagée d’un père de famille perdu dans le très intelligent Captain Fantastic

CASEY AFFLECK : 13%
Casey n’est pas beaucoup plus expressif que son frère Ben, mais il semble pourtant qu’il ensorcèle beaucoup plus facilement les critiques… Après un film aussi fort que Manchester By The Sea, ses possibilités de remporter l’Oscar ne sont donc pas si minimes.

DENZEL WASHINGTON : 9%
Félicitons-nous qu’après les polémiques sur l’absence d’acteurs noirs lors de la Cérémonie de 2016, l’Académie se soit enfin décidée à représenter dans son ensemble le cinéma américain ! Denzel Washington, acteur bien assis et renommé sucrera-t-il encore sa récompense à Ryan Gosling comme il l’a fait lors des SAG Awards ? En tout cas son talent n’est plus à contester.

ANDREW GARFIELD : 3%
Tu ne tueras point, énième propagande de Mel Gibson, n’est peut-être pas le meilleur film pour révéler le jeu d’acteur d’Andrew Garfield (sûrement Silence de Scorcese remplira-t-il mieux ce rôle aux prochains Oscars ?). Mais qui sait ? La vie est pleine de surprises alors accordons-lui ces 3% de bénéfice du doute…


MEILLEURE ACTRICE


Les nominées pour la catégorie Meilleure actrice sont cette année :

Isabelle Huppert dans Elle
Ruth Negga dans Loving
Natalie Portman dans Jackie
Emma Stone dans La La Land
Meryl Streep dans Florence Foster Jenkins

 

————   Nos pronostics   ————

EMMA STONE : 49%
Vous l’aurez compris, il y a de fortes chances pour que La La Land cartonne tout le 26 février prochain. Aussi, Emma Stone ne dérogera probablement pas à la règle, avec son interprétation délicate et impliquée de Mia – un rôle qui ferait pâlir d’envie plus d’une actrice puisqu’il fait appel à toute une palette de compétences et d’émotions.

RUTH NEGGA : 23%
Oui ! Enfin une nomination importante pour le tant attendu Loving, dernier film de Jeff Nichols (Take Shelter, Mud)… et pas des moindres puisque c’est la gracieuse, touchante et incroyable Ruth Negga qui postule à l’Oscar de la Meilleure Actrice ! Même si les chances semblent être du côté d’Emma Stone, nos espoirs de victoire pour Ruth Negga sont plus forts que jamais.

ISABELLE HUPPERT : 12%
Notre Isabelle Huppert nationale a volé la vedette aux Américaines lors des Golden Globes, grâce à son interprétation toujours plus subversive de Michelle, héroïne du dernier Paul Verhoeven. Pourrait-elle réitérer ce méfait lors des Oscars ? Nous n’attendons que ça !

NATALIE PORTMAN : 11%
Au coude à coude avec la Française, on retrouve une prestation des plus américaines puisqu’il s’agit du biopic de Jackie Bouvier Kennedy (femme du Président JFK assassiné en 1963). Un rôle à Oscar, diraient les experts, tant il met en avant le jeu délicat de Natalie Portman. A voir si cette interprétation saura sauver un film que plus d’un a trouvé ennuyeux…

MERYL STREEP : 5%
Accordons 5% à Meryl Streep, déjà propriétaire de 2 Oscars de la meilleure actrice (pour Le Choix de Sophie et La Dame de Fer)… mais espérons tout de même que l’Oscar 2017 échoie plutôt à une représentante de la jeune génération.

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

  1. Quelques points de discordes…

    N’étant pas particulièrement tombé sous le charme La La Land vos pronostics me font tres mal… de bonnes prestations, une bonne musique, un scenario lamentablement simple et convenu ( tout de meme nominé pour l’oscar du meilleur scenario original à côté de l’incroyable scenario de The Lobster ?!)… Ce film qui est certes assez loin de l’habituel drame larmoyant / histoire vrai n’est, selon moi, simplement pas a la hauteur quand on voit ses concurrents….autant de raisons pour moi d’espérer que ce film ne gagne dans aucune categorie majeure ( barry jenkins en impose également niveau realisation avec son Moonlight )….

    Ensuite je pense que vous avez tord de faire un lien aussi direct entre la polémique de l’année dernière et la nomination de Denzel. Vous donnez l’impression qu’il n’a été nominé que parce que l’académie a daigné l’inviter à la fête pour calmer ses détracteurs… Denzel + + adaptation d’une pièce dramatisue à succès = nomination assurée ! Je mettrai même ma main a coupé que s’il était sorti il y a un an, il aurait également été nominé. Rendons a César ce qui revient à César !

    Pour ce qui est de notre Isabelle Rupert, j’essaie encore de comprendre ce qu’elle fait là. Le personnage quil a été confié est assez complexes certes, mais laisse peu transparaître ses émotions. Résultats, pas de transformation miraculeuse de l’actrice pu de grands et fort moments dramatiques ou de profonds et marquants monologues… ELLE est un bon film, mais ne marque pas, il s’éteint presqu’aussi vite qu’on l’écran…. jimagine qu’ils essaient de faire un The Artist bis… S’ils avaient tant envie de faire rayonner un film français, ils auraient dû mettre en avant Divines à la realisation remarquable !

    Mon champion : Moonlight ! Que la force soit avec lui !

    La bise

    1. Bonjour Cyelk !

      Nous n’avions aucunement l’intention de prétendre que Denzel Washington était sélectionné pour les quotas : quelle insulte pour un si grand acteur !
      Nous souhaitions simplement nous réjouir que l’Académie représente cette année le cinéma de manière plus réaliste, c’est-à-dire dans toute la diversité de ses talents. A cet égard, Denzel Washington est une figure importante puisqu’il a déjà gagné un Oscar du Meilleur Acteur (la même année qu’Halle Berry, en 2002). Peut-être notre formulation était-elle maladroite.

      Pour ce qui est de Moonlight et La La Land, que le meilleur gagne ! Notre rédaction a aimé les deux films mais il s’agit de pronostics, pas de nos espoirs personnels 😉

      Si tu as aimé Divines, tu peux retrouver notre critique ici : http://laseptiemecritique.fr/2017/01/27/divines/

      Bises à toi et merci de nous lire si régulièrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *