Les 7 meilleurs films danois

Posted by in Top 7

1. La Chasse, (Thomas Vinterberg, 2012)

Avec Mads Mikkelsen

Lucas (Mads Mikkelsen) travaille dans un jardin d’enfants jusqu’à ce qu’une petite fille l’accuse à tort de pédophilie. Ecarté de son travail, honni par ses amis et rejeté par sa famille, débute pour l’homme un terrible bannissement, dont le caractère injuste aura tôt fait de révulser le spectateur. Talentueux observateur du groupe humain, le réalisateur signe encore une fois avec La Chasse un film intelligent et dérangeant, porté par l’interprétation pudique et pénétrante du désormais reconnu Mads Mikkelsen.

2. Festen, (Thomas Vinterberg, 1998)

Avec Ulrich Thomsen, Thomas Bo Larsen, Trine Dyrholm

Le rôle d’une vie pour Ulrich Thomsen, celui de Christian, invité chez son père pour fêter son anniversaire et qui révèle dans son discours que son paternel violait régulièrement sa sœur jumelle et lui dans leur enfance. En 1996, Thomas Vinterberg nous révélait pour la première fois sa passion pour le drame familial avec Les Héros, il récidive deux ans plus tard avec ce chef d’œuvre qui est aujourd’hui un classique.

3. Le Direktor, (Lars Von Trier, 2007)

Avec Jens Albinus, Iben Hjejle

Lars Von Trier est connu pour ses drames, plus (Melancholia) ou moins (Antichrist) délicats, mais connaissiez-vous ses comédies ? C’est à ce genre que s’essaye le réalisateur dans le peu connu, mais non moins réussi, Le Direktor. Le scénario : le patron d’une firme s’est toujours retranché derrière la figure d’un directeur imaginaire et absent pour faire passer ses décisions auprès de ses équipes. Mais alors qu’il doit vendre l’entreprise, les acheteurs potentiels souhaitent rencontrer ce directeur. Le patron embauche dès lors un acteur pour jouer le rôle, mais celui-ci ne tardera pas à se rebeller…

4. Breaking The Waves, (Lars Von Trier, 1996)

Avec Emily Watson, Stellan Skarsgård

Le film qui a révélé le génie de Lars Von Trier au plus grand nombre, Grand Prix du jury au Festival de Cannes et César du meilleur film étranger, est une ode puissante à l’amour inconditionnel et sans limites. Avec le premier film de la trilogie Cœur d’Or, magnifiquement conclue par un magistral Dancer in The Dark, le plus grand réalisateur danois de tous les temps s’impose comme un des réalisateurs majeurs du siècle à venir.

5. Valhalla Rinsing Le Guerrier Silencieux (Nicolas Winding Refn, 2009)

Avec Mads Mikkelsen

Un film danois des plus atypiques, un véritable ovni filmique de 1h40. Autant vous prévenir avec cette œuvre, Nicolas Winding Refn, réalisateur de génie n’a pas fait l’unanimité tant le résultat couché sur la pellicule semble à la limite de l’expérimental. Mads Mikkelsen, qu’on ne présente plus (Hannibal, La Chasse, Pusher…) dévoile encore une fois tout l’étendue de son talent dans une performance inoubliable en guerrier muet bestial voyageant au fin fond des ténèbres et de la folie. En trois mots : original, perturbant, brutal.

6. Le Festin de Babette, (Gabriel Axel, 1987)

Avec Stéphane Audran, Bodil Kjer, Birgitte Federspiel

Inspiré d’une nouvelle de Karen Blixen (La Ferme africaine), Le Festin de Babette est un poème sur la gastronomie, l’histoire bouleversante d’une chef d’un restaurant forcée à l’exil sous la Commune de Paris et qui trouvera refuge comme servante au Danemark et aura 15 ans plus tard le bonheur de composer à nouveau pour des convives à l’occasion d’un dîner fastueux. Sans conteste le plus grand film de Gabriel Axel, couronné d’un Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1988.

7. Royal Affair, (Nikolaj Arcel, 2012)

Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander, Mikkel Boe Folsgaard

En 1770 Mathilde, reine du Danemark, tombe passionnément amoureuse de Struensee le médecin du roi, un homme des lumières. Ensemble, ils vont pousser le roi, déficient mental, à prendre des mesures révolutionnaires. 20 ans avant la Révolution française, ce film révèle une période méconnue de l’histoire européenne.