The Last Man On Earth

Posted by in Séries

(Will Forte, 2015)

Nous sommes en 2022. La population terrestre a été décimée par un virus. Il ne reste plus que Phil Miller, qui a parcouru les Etats-Unis dans un énorme camping-car pendant deux ans, à la recherche de survivants. Sur tous les panneaux qu’il a croisé est inscrit un message : « Alive in Tucson ». Le seul être humain encore vivant est à Tucson, et il y mène une vie à la fois triste et drôle : qui n’a jamais rêvé de nager dans des piscines d’alcool, de rentrer dans des super-marchés directement en voiture, d’écraser n’importe quoi avec des mégatrucks… Etant le seul homme sur terre, on peut dire qu’il ne s’en prive pas. Mais la solitude le rattrape de jour en jour, et ses amis ballon (clin d’oeil à Seul au Monde) ne suffisent clairement plus… Le suicide le hante. Il se rend dans le désert, avec la ferme intention de s’écraser dans une voiture lancée à pleine vitesse contre un énorme rocher. Mais là… un colonne de fumée ! Un soutient-gorge étendu sur une corde à linge ! OMG on s’y attendait un peu tous, mais on est quand même super content pour lui ! Et là, il rencontre Carol, qui représente à la fois ce qu’il espérait au plus profond de lui, et son pire cauchemar…

The Last Man On Earth est une comédie piquante qui montre bien que, malgré tous les efforts que l’on peut faire, on ne peut pas s’entendre avec tout le monde, même si on n’est plus que quelques individus sur la planète.

Tous les personnages sont très biens creusés, chacun avec une personnalité très bien définie : Phil, égoïste, menteur, manipulateur obsédé sexuel, qui ne sait rien faire de ses mains, contre Carol, toujours de bonne humeur, très droite et très morale, toujours dans le respect de règles qui pourtant n’existe plus. Mélissa, hautaine, sens du contact difficile, avec un petit regard triste, auquel on s’attache malgré tout… Plusieurs personnages arrivent tout au long de la série, chacun apportant quelque chose de plus à cette petite communauté en formation.

Les premiers épisodes sont géniaux, l’idée du dernier homme sur Terre est parfaitement bien exploitée, mais après le milieu de la première saison, on commence à tourner un peu en rond, et c’est dommage. Il n’y a que Phil qui cherche à réaliser ses plans pour coucher avec une des filles ou éliminer la concurrence. Par contre, on observe un gros renouveau à la fin, au dernier épisode de la saison 1 et pendant toute la saison 2, pendant laquelle on ne s’ennuie jamais. La lourdeur du personnage de Phil s’efface progressivement, les gags et les jeux sont de mieux en mieux.

En bref, une série comédie qui m’a beaucoup plu et que je conseille à tout le monde !

Maud LEPETIT