The 100

Posted by in Séries

(Jason Rothenberg, 2014)

The 100 est une série d’anticipation créée par Jason Rothenberg en 2014. L’histoire débute sur une station spatiale en orbite autour de la Terre depuis 97 ans, depuis qu’une apocalypse nucléaire a détruit notre civilisation. Mais l’équilibre trouvé par les survivants est précaire et le délabrement progressif du vaisseau mère pousse le chancelier et son conseil à envisager la possibilité d’un retour sur Terre. C’est ainsi que 100 jeunes délinquants, emprisonnés au fil des années, sont envoyés sur Terre pour déterminer si la vie y est de nouveau possible. Dès leur arrivée ces jeunes se retrouvent confrontés à une nature sauvage et hostile. Livrés à eux-mêmes, il va leur falloir s’organiser et se battre s’ils veulent survivre…

S’il faut quelques épisodes à la série pour mettre en place son intrigue, notre patience est largement récompensée. La série est rythmée et l’histoire captivante. Ce qui n’était pas forcément gagné d’avance. En effet une série de science fiction de la CW mettant en scène de jeunes délinquants, on pouvait craindre de se retrouver avec une série pour préadolescents pleine de bons sentiments, et d’histoires d’amour mielleuses. Alors certes je le redis sur les 3 premiers épisodes c’est un peu le cas. Mais cette série mérite vraiment  de dépasser ce cap. Puisqu’une fois l’incipit achevé on découvre des personnages intéressants et attachants, servis par des acteurs convaincants. L’histoire se précise, et nous nous retrouvons entrainés dans leur lutte pour la survie. Le suspens quand à la nature du danger qui rode est bien ménagé et les explications délivrées au compte goutte pour nous garder en haleine.

La saison1 tient ses promesses jusqu’au bout avec un season final époustouflant! La rencontre avec les grounders (tributs primitives) a donné de la profondeur à l’intrigue et a permis aux personnages de se révéler. Mention spécial pour Clarke (Eliza Taylor) et Bellamy (Bob Morley) qui ont su prendre les choses en main, et pour Raven (Lindsay Morgan) qui est littéralement « explosive » comme fille. Avec une première saison aussi prometteuse la saison 2 se devait d’être à la hauteur!

La saison 2 relève le défi, et elle élève encore le niveau de la série. L’histoire gagne en profondeur. Les personnages vont au bout d’eux-mêmes. Clarke s’impose comme la véritable leader des skypeople. On découvre alors une facette beaucoup plus sombre de sa personnalité. A coté d’elle la révélation de cette seconde saison c’est sans hésitation Octavia (Marie Avgergopoulos). Fini la jeune fille amoureuse c’est une guerrière qui nait, et disons-le franchement elle est badass! Cette saison voit aussi l’arrivée de nouveaux personnages autant chez les skypeople que chez les grounders (sans oublier un troisième camp surprise…).

Cette excellente deuxième saison se termine magnifiquement sur une chanson de Bob Dylan Knowking on heavon’s door. Et on attend avec impatience la saison 3 !

Pour conclure je dirais que : « Your fight is [not] over. »

Julie GARCIA