Un Homme À La Hauteur

Posted by in Films

(Laurent Tirard, 2016)

C’est avec étonnement que nous découvrons Un homme à la hauteur, qui comme notre court métrage traite un thème peu commun, l’handicap. Le film est une comédie romantique, qui certes ne nous a pas fait « explosés » de rire en général, mais qui contient tout de même des scènes assez drôles et qui transmet de beaux messages de tolérance avec un mélange de gêne, d’humour et de tendresse.

C’est l’histoire de Diane (Virginie Efira), brillante et belle avocate à forte personnalité, qui vient de mettre un terme à un mariage qui ne la rendait pas heureuse. Elle reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre (Jean Dujardin), qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé… Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu… Alexandre est un nain !

Le film se veut frais, un peu filmé à l’américaine. D’ailleurs, la BO est entièrement anglo-saxonne (dont une version originale de Freed from desire). Nous avons trouvé le jeu d’acteur de Virginie Efira excellent, et toujours dans un esprit un peu « américain ». Malgré le fait qu’il s’agissait d’une comédie, l’actrice a su ne pas jouer dans l’excès et a eu un jeu naturel et professionnel. Quand à Jean Dujardin, nous vous avouons que nous avions peur que l’acteur, qui joue parfaitement des personnages comiques, décrédibilise un peu le nain puisque le film se voulait quand même sérieux. Finalement, il a su s’adapter et son jeu a été juste. Plusieurs critiques se sont faites sur le choix de Jean Dujardin pour l’interprétation du nain. Selon elles, il aurait fallu mettre pour une fois en avant des acteurs nains (comme par exemple sa doublure). Nous n’avons pas trouvé cela gênant, surtout que nous comprenons la nécessité de mettre de bonnes têtes à l’affiche pour attirer du monde et qu’il n’y a finalement pas d’acteurs nains français connus. Nous reprochons tout de même à la production les effets utilisés pour faire de Jean Dujardin un nain. On voit clairement par moments qu’il ne s’agit pas d’un nain, mais d’un homme que l’on a rétrécit puisque les membres de l’acteur n’ont pas été adaptés à ceux d’un nain.

Même si dans l’ensemble, nous trouvons le film assez bon et original, avons quelques réserves. Le film met en scène un amour avec un côté cliché, celui de l’homme riche parfait (qui n’existe pas en réalité) qui va faire vivre à la jolie des choses exceptionnelles, grâce à son argent et sa générosité… (à la 50 Shades of Grey). La question qui se pose, c’est de savoir si elle se serait intéressée à lui s’il n’était pas riche, et si l’on a voulu ici compenser la petite taille d’Alexandre par cet argent…

Enfin, grande et dernière question que nous nous posons : pourquoi Virginie porte-t-elle toujours les mêmes chaussures ?

Salma MOALIGE