007 Spectre

Posted by in Films

(Sam Mendes, 2015)

Depuis mes 4 ans et mon premier James Bond, je les attends tous impatiemment. Mercredi dernier, soir de sa sortie je file au cinéma m’installer tranquillement au fond d’un siège de l’UGC pour me détendre pendant 2h30. Manque de bol, James Bond ça attire du monde et il n’y a plus de place… Je suis donc allée voir Seul sur Mars (cœurcoeur) et j’ai finalement pu voir mon cher et tendre Daniel dimanche.

Quelle déception… Après un Skyfall sans précédent, très centré sur les sentiments des personnages, leurs psychologies, et une photographie magnifique Sam Mendes nous embobine dans ce Spectre sans saveur. Malgré un Daniel Craig parfait dans son rôle d’espion le plus cool du monde (ne nous quitte pas Dany !) le reste du casting est terrible. Léa Seydoux est à la hauteur de Mélanie Laurent dans Inglorious Bastards (LA GÊNE) et Christoph Waltz n’est pas à la hauteur de lui même dans Inglorious Bastards (NEIN NEIN NEIN).

Le scénario est planplan et peu convaincant et le pire c’est qu’on retrouve dans Spectre toutes les scènes clichées qui nous avaient été épargnées dans Skyfall : le méchant qui nous explique pourquoi il est méchant avec une métaphore toute naze, la scène de torture où la jolie James Bond Girl arrive quand même à prendre un truc des mains de son amoureux (ouioui) pendant un baiser langoureux, la fausse scène d’adieux, la scène finale de la décision cruciale sur le pont « hum ma meuf ou le taf ? »… J’en passe et des meilleures. Et encore, si les scènes d’actions avaient été à la hauteur, Spectre aurait pu être défendable mais je me suis endormie pendant une course poursuite.

Globalement, j’ai beaucoup ri mais surtout de gêne, c’est con. Je retiens tout de même le générique toujours aussi spectaculaire, la première scène d’action qui nous tient en haleine, la scène d’introduction du méchant, et l’apparition de Monica Bellucci.

Franchement, utilisez vos 10€ pour aller voir Seul sur Mars dans la salle d’à côté !

Olga GUINUT