Shaun Le Mouton

Posted by in Films

(Mark Burton, Richard Starzak, 2015)

10 ans notamment après le très remarqué Wallace Et Gromit, les studios Aardman reviennent encore à la charge avec Shaun le Mouton, une comédie à l’anglaise à l’humour rafraichissant.

Le film est en fait l’adaptation au cinéma d’un programme court de 7 minutes apparu en 2007 sur la BBC et qui avait connu un grand succès au Royaume Uni. Passer de 7 à 85 minutes était un vrai défi… Que les studios Aardman ont relevé avec brio.

Ces derniers narrent ici l’histoire de Shaun, un jeune mouton à l’intelligence hors pair et de sa bande d’amis. Ils travaillent au sein d’une ferme et écoulent des jours heureux. Mais au fil des années, la routine s’installe et la vie champêtre perd de sa magie. Shaun prend alors les choses en main et décide de s’accorder ainsi qu’à ses congénères une journée de repos.

Rapidement, ce brave Shaun va perdre le contrôle de la situation et devra se rendre en ville pour la toute première fois de sa vie. Avec ses compagnons, il devra faire face à tous les dangers de cet environnement inconnu et hostile.

L’humour est omniprésent et chaque plan est efficace. Ce film est excitant car nous ne sommes jamais à l’abri d’un gag. Le scénario simple sert de canevas au génie humoristique des réalisateurs Mark Burton et Richard Starzak, ce qui leur permet de révéler de façon légère mais sincère des émotions très variées tout au long du film. De plus, ce dernier est truffé de références à la pop-culture, comme par exemple la série Breaking Bad (arriverez-vous à toutes les déceler ?).

Rappelons-nous aussi qu’il s’agit d’un film d’animation créé grâce à de petits personnages fabriqués en pâte à modeler… Quelle prouesse ! La fluidité des mouvements est remarquable et la texture des personnages ajoutent un surplus d’authenticité au film, ce qui lui confère un charme tout particulier. Shaun Le Mouton est un film que l’on peut aller voir seul, à deux, entre amis, en famille et n’est absolument pas réservé aux enfants ! Au contraire, un adulte y prendra même plus de plaisir, étant donnée la richesse du film.

Pour toutes ces raisons, on ne peut que conseiller d’aller voir ce petit prodige d’humour. Courez-y !

Et pour ceux qui hésitent encore, voici un épisode de la série britannique éponyme

Nicolas PETIT