Planétarium

Posted by in Films, Regards Croisés

(Rebecca Zlotowski, 2016)

Planétarium raconte l’histoire de Laura et Kate Barlow, deux spirites américaines fraîchement débarquées en France et repérées par un grand producteur parisien qui, fasciné par elles et bien décidé à faire évoluer le cinéma français, s’acharnera à vouloir filmer leurs pouvoirs paranormaux. Il s’agit là du troisième long-métrage de la réalisatrice Rebecca Zlotowski, déjà bien connue de la critique au travers de ses précédents films Belle Epine (2010) et Grand Central (2013).

Auparavant adepte du cinéma réel, Rebecca Zlotowski se rapproche avec Planétarium de l’univers fantastique des phénomènes inexpliqués, porté – non sans grâce bien qu’avec une certaine fadeur – par Natalie Portman, Lily-Rose Depp et Emmanuel Salinger.
Film sur le spiritisme, sur l’industrie du cinéma des années 1930, sur l’avant-guerre et la montée de l’antisémitisme, sur l’union impossible des êtres, sur les relations entre sœurs… les sujets s’accumulent et se télescopent, sans avoir jamais le temps de convaincre ou d’émouvoir. Demeurent cependant une bande-son envoûtante signée par ROB, clavier du groupe versaillais Phoenix, et une image élégante, onirique et contrastée – sublimée par l’utilisation de la caméra dernier cri Alexa65.

Tahani SAMIRI

Si vous aimez perdre votre temps, allez voir Planétarium. Faire du karaoké avec des bègues est plus agréable. Malgré une bonne photographie le film n’atteint aucun de ses objectifs. les intrigues s’accumulent les unes après les autres inlassablement, comme les soupirs des spectateurs, puis sont oubliées avec maladresse. Le film réserve également de grands moments de malaise, comme une scène de fou rire autour d’un pauvre homme qui s’étouffe avec un gâteau (hilarant), ou encore l’accent américain de Lily-Rose Depp en français qui ressemble à une mauvaise imitation. Ah oui ! Pourquoi le film s’appelle Planétarium ?

Victorien PANISSIÉ

 Croisez votre regard au nôtre en allant voir le film !