Nocturnal Animals

Posted by in Films

(Tom Ford, 2017)

En grand amateur de thrillers et de romans noirs j’attendais avec une certaine impatience le nouveau film de Tom Ford et sujet d’aujourd’hui, Nocturnal Animals. Autant vous dire les choses dès à présent le film est une véritable merveille en de nombreux aspects. Une œuvre à la fois séduisante et vicieuse, l’histoire d’un couple brisé depuis 19 ans, formé d’un écrivain et d’une galeriste.

La mise en scène est ici au service de l’art, chaque plan, en plus d’être d’une grande élégance, est pensé pour servir à la fois l’identité visuelle de l’œuvre et son intrigue. Lumières, cadres et effets de styles n’ont rien d’hasardeux ou purement esthétiques, de sorte que le spectateur, par son regard, soit lui-même un élément de l’œuvre.

Le film fonctionne sur le symbolisme et la mise en abyme, il ne vous prendra pas bêtement par la main.

Les différents niveaux d’intrigue ont leur propre identité. La réalité froide et sombre se confond avec la chaleur aride de la fiction de la nouvelle de l’écrivain. Deux strates formant un jeu de miroir impitoyable, l’un étant le négatif de l’autre. Vous l’aurez compris l’esthétique moderne marque les esprits par son élégance et sa pureté. Le film vous surprendra dès son ouverture, symbole d’une liberté marginale dérangeante.

Si le visuel du film fera penser au plus gourmet des sérivores à Hannibal de Brian Fuller, la musique est quant à elle un héritage direct d’un des précédents films de Tom Ford 007 Quantum of Solace. Thèmes orchestraux du compositeur Abel Korzeniowski sont donc au menu.

La performance des acteurs, est des plus bluffantes par sa justesse et son homogénéité. Amy Adams plus belle que jamais et toujours au sommet de son art après The Arrival, Jake Gyllenhaal parfait dans son rôle comme à son habitude,  Michael Shannon dans une interprétation des plus subtiles, disparaissent totalement pour ne laisser que leur personnage à la pellicule. Mention spéciale à Aaron Taylor-Johnson récompensé par un Golden Globe pour le meilleur second rôle masculin.

L’art est quant à lui au service du propos. Le film est ambitieux sans être prétentieux et propose aux spectateurs un large champ de réflexions.

Une fois la séance terminée le film accompagnera vos pensées pendant encore longtemps, à vous de décanter tous les propos de l’auteur ou non. Dans tous les cas précipitez-vous pour voir ce film, déjà l’un des meilleurs de 2017.

Victorien PANISSIÉ