(Jason Reitman, 2013)

Le réalisateur Jason Reitman (connu pour son brillant Thank you for Smoking, Juno ou In the Air) promettait -sur le papier- un film intense porté par deux excellents acteur : Kate Winslet et Josh Brolin.

 

Ce drame américain traitant de la rencontre entre un évadé de prison, Franck et d’une mère célibataire, Adèle, laissait présager un film sous tension entre romance et thriller à l’image de l’affiche du film elle-même.

 

Ce n’est malheureusement pas vraiment le cas. Certes, l’histoire est prenante et l’atmosphère installée par le réalisateur est juste. On se projette dans ce huis-clos entre complicité et méfiance : les 4 jours que les trois protagonistes (le fils d’Adèle inclus) nous laissent percevoir de leur vie. Mais les deux acteurs ne sont pas assez convaincants dans leur interactions et les scènes semblent téléphonées, anticipées, et l’on se doute de ce qui va se passer 15 minutes à l’avance.

 

La fin ne rattrape pas le caractère tangible du film, on quitte la salle de cinéma en ayant le sentiment d’avoir assisté à une tranche de vie, de s’être immiscé dans cette rencontre intime et spéciale, mais est-ce suffisant ?

 

Finalement, nous retiendrons de ce film, principalement l’ambiance de l’Amérique des années 80, le jeu de Kate Winslet qui reste impeccable entre doutes, sentiments et nervosité (rôle qui rappelle celui qu’elle a joué dans Little Children) et enfin les ralentis magnétiques qui unissent les trois acteurs dans cette situation plus qu’ambiguë.

 

En résumé : film à voir un soir d’hiver pour s’entraîner en anglais (accent britannique de Kate Winslet plus qu’appréciable).

Chloé LEFUR-DUROUX

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *