(Francis Lawrence, 2014)

Note : 7.5/10

 

Le premier opus de cette dernière partie de la saga Hunger Games était très attendu de tous (autant par ceux qui lisent les livres, que par ceux qui ne le font pas).

Dans ce film, on retrouve Katniss Everdeen mais les ‘Jeux’ ne sont plus là à proprement parler. Plus de couples de District, plus de confrontation. Après avoir détruit l’arène, Katniss se réveille dans le District 13 sous le commandement de la Présidente Coin qui la pousse à devenir le symbole de la rébellion «  The Mockingjay ». Elle est donc entrainée dans une spirale pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier.

 

Tout d’abord, on est heureux de retrouver les acteurs, surtout Josh Hutcherson (Peeta) qui se révèle dans un rôle beaucoup plus complexe, Julianne Moore (Présidente Coin) et Philip Seymour Hoffman (Plutarch Heavensbee , décédé avant la fin du tournage de la partie 2) qui portent le film et complètent le jeu des acteurs plus jeunes (quelques nouveaux).  Sans rien spoiler, deux autres acteurs se métamorphosent dans ce volet et c’est pour notre plus grand plaisir.

A la place des Jeux, c’est un nouveau combat qui commence. Le film débute très lentement, on n’a même un peu de mal à retrouver l’univers tant la tonalité a changé. L’intrigue se met en marche, avec quelques scènes phares (la première où l’on voit Peeta notamment) et alors la mécanique re-fonctionne.  Ce qui manque, c’est les scènes d’actions.  Et puis le film est un peu long vu l’intrigue développée.  Heureusement, on est captivé par une scène choc qui nous rappelle pourquoi on est assis dans cette salle de cinéma.

 

On en sort en ayant hâte de voir la suite, c’est le but évidemment. La première partie laissant un peu à désirer niveau contenu/fond, on espère assister à un film audacieux pour le prochain (un peu comme pour la saga Harry Potter).

Chloé LEFUR-DUROOUX

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *