(George Tillman Jr., 2015)

The Longest Ride (titre bien plus recherché en anglais) est un drame de George Tillman Jr mais surtout une adaptation du roman de Nicholas Sparks. ce nom vous dit quelque chose? En effet, c’est l’écrivain américain dont quasiment tous les romans sont adaptés au cinéma (The Notebook, Dear John…)! Cela donne déjà le ton du film.

Ici, c’est l’histoire d’amour de Luke, un ancien champion de rodéo et Sophia, une étudiante à l’université qui aspire à travailler dans le monde de l’art à New York. Alors que leur couple est mis à l’épreuve par les difficultés de la vie, Sophia et Luke se lient d’amitié avec Ira, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale qui leur raconte son propre parcours amoureux tumultueux et tragique.

Deux histoires d’amour en parallèle? Ca partait un peu mal. Niveau rythme, on retrouve donc le schéma de The Notebook avec les flashbacks sur l’histoire du vieux Ira. Gros gros contraste entre les époques certes mais surtout les modes/ lieux de vie. Au début c’est assez énervant puis on s’habitue lorsque l’histoire d’Ira prend forme. 

Les acteurs sont des petits nouveaux: Scott Eastwood (fils de Clint), Brittany Robertson et Oona Chaplin (petite fille de Charlie). Leur crédibilité est donc bancale. Brittany dans le rôle de la fille un peu trop bien élevée pour le monde des cowboys est assez bien mais ne donne pas de frissons non plus. Scott quand à lui est certes un plaisir pour les yeux (comme tous ceux qui l’ont précédé: Channing Tatum, Ryan Gosling, Zac Efron…) mais est un peu vieux pour le rôle. On imagine que prendre un rôle de cowboy le conforterait comme ça l’avait fait pour son père mais ce n’est malheureusement pas le même genre de cowboy…

En ce qui concerne la fin, assez facile de l’imaginer dès le début…L’histoire d’Ira prend finalement le dessus en tant que trame narrative. Leur fin est bien plus digne d’une romance comme celle a laquelle prétend le film.

En conclusion, un film assez prévisible mais qui ne décevra pas les fans de Sparks puisque celui ci reste dans son domaine d’expertise: l’amour et ses drama.

Chloé LEFUR-DUROUX

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *