(Luchino Visconti, 1974)

Le fabuleux Visconti ne peut plus bouger. Le formidable Luchino va nous quitter. En 1974, le réalisateur italien signe un film d’adieu, deux ans avant son dernier film et sa mort.

Burt Lancaster joue le rôle d’un professeur retraité passionné et collectionneur d’art, vivant reclus dans sa vaste demeure romaine, parmi ses tableaux qui sont devenus ses compagnons. Ce vieil homme voulant s’isoler de la société italienne, comme résigné devant sa mort prochaine, est bien évidemment un autoportrait de celui qui sait ses jours comptés. La vie morne de l’amateur d’art va être bouleversée lorsque la famille de la marquise Brumonti va venir occuper la partie supérieure de son immeuble malgré la réticence de ce dernier, qui tombera peu à peu amoureux de cette famille aux antipodes des valeurs qu’il cultivait. Visconti choisit d’utiliser des flashbacks marquants pour détailler la solitude qu’il cherche à décrire et la mort inéluctable qui la suivra.

Ce huis clos, seul format que l’état du cinéaste lui permettait encore, offre quelques panoramiques bluffants qui saisissent efficacement. Une œuvre classique du cinéma italien servie par l’antagonisme pervers de personnages enfermés.

 

Alexandre FOURNET

https://www.youtube.com/watch?v=a7PrA5XKwbE

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *